Mardi 18 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Préservatifs : méfiez-vous des contrefaçons en vente au Royaume-Uni

Par Fiona Barrile | Publié le 12/02/2020 à 11:57 | Mis à jour le 12/02/2020 à 12:07
Photo : Reproductive Health Supplies Coalition sur Unsplash
préservatifs contrefaçon arnaque illégal Internet

Au cours des deux dernières années, 90 000 préservatifs ont été saisis au Royaume-Uni. Ceux-ci ne respectaient pas les normes de sécurité imposées par le règlement de 2002, sur les dispositifs médicaux.

 

Date de péremption expirée, matières utilisées dangereuses, produits non testés au préalable… voilà quelques-unes des raisons pour lesquelles les 90 000 préservatifs ont été saisis par la Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA), courant 2018 et 2019. Une démarche organisée par Interpol, avec l’Opération Pangea, dans 116 pays. Celle-ci a mené 859 arrestations et permis la saisie, au Royaume-Uni, d’articles pour une valeur de 10,9 millions de pounds. Vendus illégalement et à des prix bas sur Internet, les préservatifs ne portaient aucun marquage CE ou autres indications sensées prouver la conformité du produit. En 2018, ils faisaient partie des éléments les plus confisqués par la MHRA, avec les seringues et les appareils de diagnostic in vitro. Ainsi, si vous souhaitez acheter des préservatifs ou autres produits médicaux, vérifiez avant tout la date de péremption, les indications sur les paquets et achetez-les dans des lieux fiables tels que les pharmacies.

 

Si vous avez des doutes quant à la conformité de votre article, vous pouvez le signaler sur Yellow Card.

Fiona Barrile, Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice

Fiona Barrile

Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet