Pink Floyd, la psychologie dans le psychédélique

Par Ninon Sopocko | Publié le 11/05/2020 à 17:00 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Photo : John Cookart
Pink Floyd rock psychédélique

Is there anybody out there ? Pionniers du rock psychédélique, les Pink Floyd transportent leurs auditeurs avec leur musique. Et une évasion auditive est tout à fait adéquate face au confinement. Initialement appelé Tea Set, le groupe prend le nom de The Pink Floyd Sound en 1966. D’ailleurs, savez-vous d’où vient ce nom ? Contrairement aux idées reçues, il ne veut pas dire les « Flamants roses » mais est un mélange de Pink Anderson et Floyd Council, deux musiciens de blues que le groupe admire.

Revenons sur l’un des albums les plus importants de leur carrière : The Wall. Roger Waters, unique compositeur de ce double album, raconte l’isolement fictif d’une rock star derrière ce fameux mur. Au fur et à mesure, The Wall grandit et enferme l’artiste dans une spirale de vie incontrôlable. Un chef d’oeuvre, qui a d’ailleurs été adapté au cinéma. Les Pink Floyd abordent régulièrement les thèmes de la psychologie et de l’humain autant dans leur groupe que dans la vie en général. Le groupe marque donc les esprits par la véracité de ses propos et par des rythmes inédits. Un voyage intérieur pérenne et indémodable.

 

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Ninon Sopocko journaliste Londres

Ninon Sopocko

Étudiante en master à l’Institut Européen de Journalisme à Londres, je suis passionnée par l’humain et la culture.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale