TEST: 2269

Payez maintenant le restaurant où vous irez dîner plus tard

Par Constance Hamm | Publié le 13/04/2020 à 19:04 | Mis à jour le 13/04/2020 à 19:11
Photo : Orlova Maria - Unsplash
Payer restaurant avance confinement

Une idée folle ? Pas vraiment. « Salvemos nuestros restaurantes » ou « La grande Bouffe » sont les initiatives qui vous permettent de payer votre addition de restaurant dès maintenant afin d’y aller « gratuitement » à sa réouverture.

 

En cette période d’ensoleillement, vous rêvez de votre restaurant préféré en terrasse, voire même de la cantine de votre travail… Mais le mot d’ordre est patience ! En effet, depuis le 20 mars 2020, Boris Johnson a annoncé la fermeture de tous les restaurants et pubs au Royaume-Uni. Pour l’heure, impossible de profiter du soleil londonien en terrasse.

Mais pour patienter, nous vous avons trouvé quelques initiatives pour anticiper dès maintenant vos prochaines sorties, quand elles seront possibles.

En Espagne, le mouvement a commencé avec « Salvemos nuestros restaurantes ». En France, des restaurants lillois ont lancé à leur tour le concept en France avec « La grande bouffe ». Le concept est simple : payez maintenant votre restaurant pour le consommer après. Cette initiative permet aux restaurants de conserver une trésorerie pendant la crise pour avoir les moyens de vous accueillir dès leur réouverture.

Et à Londres ?

Il est toujours possible de vous faire livrer les plats de vos restaurants préférés. Rendez-vous sur le site internet de votre établissement favori ou achetez quand vous le pouvez un « gift voucher » en attendant de profiter du soleil en terrasse ou d’une bonne table en couple ou entre amis !

 

Constance Hamm journaliste

Constance Hamm

Juriste de formation, je me consacre à l’enseignement. Je suis passionnée par la protection de l’environnement et l’ouverture internationale.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale