Noël et Covid-19 : de quoi avoir un peu “les boules”

Par Clara Grouzis | Publié le 18/12/2020 à 00:50 | Mis à jour le 18/12/2020 à 00:50
Photo : neonbrand-unsplash
Noël Covid règles fêtes

Alors que le Royaume-Uni s’était accordé sur des mesures assouplies pour les fêtes de Noël, l’Ecosse et le Pays de Galles sont revenus sur leurs engagements. Boris Johnson appelle quant à lui à réduire au maximum les célébrations.

Si vous aviez prévu de partager un festin pour Noël avec tous vos proches, ce n’est pas vraiment la bonne année. Boris Johnson a choisi de conserver les règles en place pour Noël. En Angleterre, il sera donc possible de réunir jusqu’à trois foyers pendant cinq jours, du 23 au 27 décembre. Mais le Premier ministre britannique a souhaité rappelé que ces mesures constituaient une limite, un maximum et non un objectif à atteindre. Plus les célébrations seront petites et courtes, plus les risques de transmission seront écartés, a-t-il dit.

Au Pays de Galles, Mark Drakeford n’est pas du même avis. Le Premier ministre gallois a décidé de limiter les fêtes de Noël à deux foyers, ainsi qu’une personne vivant seule. Les commerces fermeront la veille de Noël et juste après les célébrations, la nation connaîtra un nouveau confinement.

En Ecosse, Nicola Sturgeon a fortement conseillé de ne rencontrer un autre foyer que si cela relevait de la nécessité. Le cas échéant, la Premier ministre écossaise encourage à rencontrer d’autres foyers à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur. Si vous avez déjà choisi de former une « bulle » elle recommande de ne se rencontrer qu’un seul jour et non durant les cinq jours. Enfin, elle exhorte à ne pas découcher et à ne pas voyager depuis les zones placées en Tier 3 vers l’Ecosse.

Fêter Noël est donc devenu un casse-tête. Si Boris Johnson est le seul au Royaume-Uni à continuer à encourager les célébrations, cela ne rend pas les choses plus faciles. En France, le Conseil scientifique a publié une note de sept pages qui éclaire sur la marche à suivre pour éviter que les fêtes de fin d’année ne fassent flamber l’épidémie. Se faire tester, s’isoler en prévention, respecter la distanciation sociale voire le port du masque, toutes les astuces sont les bienvenues pour tenter de faire un Noël qui y ressemble.

Boris Johnson a bien résumé la situation : « nous ne voulons pas criminaliser les gens qui ont planifié Noël et veulent juste passer du temps avec les gens qu’ils aiment […] mais nous vous encourageons à réfléchir sérieusement ».

Comme depuis le début de la crise, beaucoup de choses restent possibles, mais le respect des règles en appelle à la responsabilité de chacun. Pas facile quand il s’agit de la fête familiale la plus célébrée des deux côtés de la Manche…

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Clara Grouzis journaliste Londres

Clara Grouzis

Etudiante en troisième année à Sciences Po Aix et passionnée, je me destine au journalisme
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale