TEST: 2269

Qu’en est-il du Nouvel An 2020 ?

Par Clara Grouzis | Publié le 11/12/2020 à 17:18 | Mis à jour le 11/12/2020 à 17:25
Photo : annie-spratt-unsplash
Nouvel An 2020 fête

Nous entendons parler, à droite et à gauche, des fêtes de Noël. Mais personne ne parle vraiment du Nouvel An, et pourtant…

Nous n’avons eu de cesse de vous parler de Noël et de la façon dont nous allons pouvoir, tant bien que mal, le célébrer. Mais les festivités de fin d’année ne s’arrêtent pas là. Le réveillon du Nouvel An est aussi en ce mois de décembre, source de festin.

Pourtant le Nouvel An cette année risque d’être particulier. En France, quelle blague, le gouvernement a annoncé hier qu’il y aurait un couvre-feu dès 20h. Comment sommes-nous censés célébrer ce Nouvel An ? En famille ? Comme n’importe quelle autre soirée de 2020.. à la maison ? En Angleterre, c’est un peu moins pire, mais cela risque d’être tout de même bien morose. Si Londres bascule en Tier 3, les pubs et les restaurants seront fermés pour de bon, et pour la première fois depuis belle lurette le métro ne fonctionnera pas toute la nuit. Que d’obstacles à braver pour célébrer ce réveillon…

Pourtant le Nouvel An cette année est plus que symbolique. Nous allons ENFIN sortir de cette année insoutenable. Sans surprise, nous espérons tous que 2021 sera meilleure. L’année 2021 ne saurait être pire que 2020. En tout cas, je préfère y croire ! D’habitude, le réveillon du Nouvel An est un moment de nostalgie, où nous faisons le bilan de l’année qui s’est écoulée où nous nous souvenons des beaux moments passés. Cette fois-ci, pas de place à la nostalgie. Mieux vaut ne pas faire le bilan de 2020, et fêter le passage à la nouvelle année dans la joie et l’enthousiasme profond.

Pourtant le Nouvel An cette année marque un évènement que nous attendons tous, sans impatience : le Brexit. Une raison de ne pas faire la fête ? Je ne crois pas que ce soit valable puisque de toute façon, le Brexit se fera, avec ou sans vous. Avec ou sans deal. Au 1er janvier 2021, le Royaume-Uni sera sorti de l’Union Européenne, avec toutes les conséquences que cela implique. Alors, célébrez pour oublier !

 

Ne pensez pas que je vous invite à ne pas respecter les règles en vigueur et à braver les interdits pour faire la fête, loin de là. Je pense que tout en respectant les mesures, nous nous devons de célébrer ce Nouvel An. Tout d’abord parce que c’est une très bonne excuse pour bien boire et bien manger. Ensuite, parce que cela nous redonnera le sourire et Dieu sait que nous en avons besoin. Ce sera marrant, quoi que nous réserve 2021, de fêter la fin de l’année catastrophique qu’a été 2020 pour la plupart d’entre nous. Je vous l’accorde, la fête n’est pas toujours la meilleure solution à nos problèmes, mais nous sommes arrivés à un point où nous n’avons pas le choix. Cela fait neuf mois, et oui c’est long, que nous n’avons pu croquer la vie à pleines dents. Alors, prenons une soirée, une soirée symbolique, et lâchons-nous, dans le respect des gestes barrières.

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Clara Grouzis journaliste Londres

Clara Grouzis

Etudiante en troisième année à Sciences Po Aix et passionnée, je me destine au journalisme
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale