TEST: 2269

Mort de la DJ Britannique Sophie, icône trans et activiste LGBT

Par Stéphane Germain | Publié le 03/02/2021 à 12:25 | Mis à jour le 05/02/2021 à 00:39
Photo : Sophie ©Youtube
Mort DJ Sophie LGBT

Ce samedi 30 janvier, le monde de la musique a perdu une de ses musicienne et productrice les plus avant-gardistes. La communauté LGBT, endeuillée, rend hommage à l’une de ses pionnières.

 

Mort prématurée d’une artiste accomplie

Dans un communiqué publié sur Twitter, c’est son label britannique Transgressive qui a annoncé la triste nouvelle, précisant : "Fidèle à sa spiritualité, elle est montée pour admirer la pleine lune, a glissé accidentellement et s’est effondrée”.

Productrice pointue, Sophie Xeon était plus habituée au travail de l’ombre. Elle laisse malgré tout derrière elle une trace indélébile de son passage dans le milieu musical qu’elle a projeté dans son propre futur avec des sonorités nouvelles et des collaborations de renom (Flume, Charlie XCX, Vince Staples, FKA Twigs…). Elle a notamment co-écrit avec Madonna “Bitch I’m Madonna”, titre planétaire sorti en 2015.

Révélée au grand public par son morceau pop-électronique Bipp, elle est nommée aux Grammys en 2019 dans la catégorie “meilleur album de musique dance/électronique” pour son album paru l’année précédente Oil of Every Pearl’s Un-Insides. C’est d’ailleurs au travers de cet album, plus particulièrement dans le clip du morceau It’s okay to cry que Sophie aurait fait son coming-out trans en y apparaissant nue.

 

La communauté LGBT pleure une de ses icônes

Considérée par beaucoup comme une pionnière de l’activisme trans dans l’industrie musicale, les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux. L’artiste française Christine and The Queens partage son chagrin sur Twitter et renouvelle son admiration pour l’engagement de Sophie dans les luttes LGBT : “elle s’est rebellée contre la société étroite et normative en étant un triomphe absolu, à la fois en tant qu’artiste et en tant que femme.

C’est en 2018 qu’elle avait accordé une interview au magazine Paper, restée dans les mémoires, dans laquelle elle confiait “Pour moi, être transgenre, c’est prendre le contrôle, afin de mettre son corps davantage en accord avec son âme et son esprit, pour que les deux ne s’affrontent pas et ne luttent pas pour survivre". Dans son message sur Twitter, son label poursuit sa pensée en honorant son influence : “Sophie a été la pionnière d’un nouveau genre de musique, elle a été l’une des artistes les plus influentes de cette dernière décennie. Non seulement grâce à ses productions et sa créativité ingénieuses, mais aussi pour le message et la visibilité qui ont été atteints. Une icône de la libération.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Stéphane Germain - Journaliste

Stéphane Germain

Rédactrice en chef Lepetitjournal.com Londres. Journaliste passionnée et inlassable curieuse.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale