L’exonération fiscale des expatriés Français de retour en France après le Brexit

Par Maud Finance | Publié le 14/06/2021 à 19:07 | Mis à jour le 14/06/2021 à 19:29
Photo : Alexander Andrews - Unsplash
Une manifestation anti Brexit

Les conséquences du Brexit se font sentir. Depuis le divorce entre la Grande Bretagne et l’Union Européenne concrétisé en début d’année, 440 entreprises financières initialement implantées au Royaume-Uni se sont vu délocalisées vers l’UE.

Au même titre, bon nombre de Français installés à l’étranger sont également tentés de revenir dans l’Hexagone. Mais la principale motivation du « retour aux sources » pourrait en réalité s’inscrire dans le régime fiscal particulier proposé à ces anciens expatriés de retour au pays. L’attractivité de la France en la matière ne fait aucun doute. Nous parlons en effet d’une exonération forfaitaire de 30% sur l’impôt sur le revenu, impactée directement sur le salaire de la personne concernée.

 

Pour être bénéficiaire de ce régime particulier, quelques conditions s’imposent :

- Ne pas avoir eu de résidence fiscale en France durant les cinq dernières années

- Etre muté en France ou y avoir été appelé afin d’occuper un poste

Toutefois, vous pouvez profiter de cet avantage quelle que soit votre nationalité.

 

Si vos frais d’expatriation sont supérieurs, vous pouvez bénéficier d’une exonération de vos frais réels, et ce, pour l’année de votre retour ainsi que les huit suivantes. De plus, vous pouvez être éligible à une autre exonération pouvant aller jusqu’à 20% pour toute journée de travail passée à l’étranger. Les deux exonérations cumulées ne peuvent cependant pas dépasser les 50%.

Shabir Djakiodine, directeur du cabinet comptable et de conseils Euro Accounting Ltd, se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos potentielles questions.

 

Maud Finance

Maud Finance

Étudiante en communication. Voyageuse, railleuse, passionnée, déterminée.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet