Les responsables de la banderole « White Lives Matter » licenciés

Par Benjamin Wettling | Publié le 29/06/2020 à 16:07 | Mis à jour le 29/06/2020 à 16:14
Photo : Etienne Godiard - Unsplash
policiers george floyd travail licencier

L’homme à l’origine de la bannière « White Lives Matter » qui avait survolé Burnley lors d’un match de football contre Manchester City a été congédié par ses employeurs.

Jake Hepple, ce supporter de Burnley de 24 ans, a été renvoyé par son entreprise Paradigm Precision en raison de son implication dans l’affaire de la banderole de Burnley, tirée par un avion au-dessus du stade lors du match contre Manchester City. La compagne de Jake Hepple a également été licenciée, en raison de ses publications postées sur les réseaux sociaux.

Le club de Burnley et l’ancien employeur du jeune homme ont condamné ses actions, et ont tenu à prendre des mesures à son encontre. Une réactivité bienvenue, qui contraste fortement avec la situation actuelle aux Etats-Unis. En effet, les policiers responsables de la mort de George Floyd, à l’origine du mouvement Black Lives Matter, pourraient retrouver leur travail. Le président du syndicat de la police de Minneapolis a annoncé tout faire pour qu’ils soient embauchés à nouveau, allant jusqu’à dire que l’opinion publique devrait être outrée du sort jusqu’ici réservé aux quatre hommes responsables de la mort de George Floyd.

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Benjamin Wettling journaliste Londres

Benjamin Wettling

Étudiant en 3ème année à Sciences Po Aix. Passionné du septième art, mais pas quand c'est Neymar qui fait son cinéma à la Coupe du Monde.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale