Samedi 24 octobre 2020

L’école primaire de la City change de nom

Par Charles Flageul | Publié le 03/09/2020 à 18:47 | Mis à jour le 08/09/2020 à 13:28
Photo : National Cancer Institute - Unsplash
école City enfants

La seule école primaire de la City a annoncé qu’elle changerait son nom à la rentrée prochaine à cause de ses liens avec l’esclavage et la colonisation. L’école ne s’appellera plus la Sir John Cass’s Foundation mais The Aldgate School.

 

L’école primaire a également annoncé que le buste et la statue de Sir John Cass seront démontés et retirés de l’établissement. Cette décision a été fortement recommandée par la Corporation de la Cité de Londres qui a récemment mené une enquête sur tous les monuments, écoles et rues dont les noms rendaient hommage à des figures de l’esclavage et du racisme. Si vous souhaitez en savoir plus sur les actions de la Corporation de la Cité, lisez notre article en deux clics.

Fondée en 1709 par John Cass, cette école a été pendant très longtemps une institution de charité dirigée par l’église d’Angleterre en charge d’offrir une éducation correcte aux enfants les moins privilégiés de Londres. Sur le site web de la fondation, Sir John Cass est décrit comme « un marchand et politicien britannique dont la richesse lui a permis de venir en aide aux enfants les plus défavorisés avec la création de cet établissement d’exception. »

Néanmoins, John Cass était également connu pour avoir été l’une des figures majeures du marché d’esclave dans l’Atlantique au XVIIIème siècle. La direction a justifié sa décision en répondant que rendre hommage à John Cass était « incompatible » avec les valeurs de l’école : « Notre école fait partie de ces institutions qui offre à chaque enfant l’opportunité de grandir, mûrir et apprendre sans prendre en compte ses origines sociales ou ethniques. » La Corporation de la Cité de Londres a proposé à la direction de choisir le nouveau nom de la fondation en lien avec sa position géographique. Et étant donné que la tour Aldgate est la plus proche de l’école, l’institution a choisi ce nom-là.

Ce changement de nom n’est pas un cas isolé. Depuis le début du mouvement Black Lives Matter (BLM), des statues sont démantelées et des rues sont renommées en raison de leurs rapports avec la colonisation ou l’esclavage. On se souvient de la statue d’Edward Colston déboulonnée par des manifestants à Bristol avant d’avoir été jetée à l’eau. Le mouvement Black Lives Matter a fait prendre conscience à une partie de la société que certains monuments historiques ou écoles honoraient encore aujourd’hui la mémoire de ceux qui avaient participé au plus grand trafic humain de notre histoire.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics.

Nous vous recommandons

Charles Flageul - Journaliste Londres

Charles Flageul

Étudiant en Troisième Année à Sciences Po Aix, je me destine au reportage vidéo.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet