Mardi 22 juin 2021

Le vaccin d’Oxford vient d’être administré pour la première fois !

Par Luther Beaumont | Publié le 04/01/2021 à 14:24 | Mis à jour le 05/01/2021 à 14:21
Photo : Dimitri Houtteman - Unsplash
vaccin oxford astrazeneca royaume uni

La première dose du vaccin élaboré en collaboration par les équipes de recherche de l’université d’Oxford ainsi que celles du laboratoire AstraZeneca a été prodiguée pour la première fois ce jour.

 

Un homme âgé de 82 ans est devenu aujourd’hui la première personne au monde à recevoir le vaccin Oxford-AstraZeneca depuis son approbation par les autorités sanitaires britanniques en date du 30 décembre 2020. Brian Pinker, retraité et patient du centre hospitalier Churchill, s’est vu injecté la première dose du vaccin 100% “made in UK” ce lundi matin.

Le Secrétaire d’Etat à la santé Matt Hancock s’est félicité de ce qu’il considère telle : “une importante réussite britannique qui a commencé aujourd’hui”, avant d’insister quant au fait que la lutte contre le virus devait représenter : “un véritable effort national”.

Ce vaccin constitue le deuxième dont la distribution a été entérinée au Royaume-Uni, après celui créé par les compagnies pharmaceutiques Pfizer/BioNTech. Ce dernier avait été administré pour la première fois le 8 décembre dernier à Margaret Keenan, courageuse grand-mère de 4 enfants. Nous nous sommes attelés à vous résumer les différences entre les deux traitements.

A ce jour, près d’un million de personnes ont pu recevoir le vaccin produit par Pfizer/BioNTech en Grande-Bretagne, contre seulement près de 400 en tout et pour tout en France.

Le Royaume-Uni a d’ores et déjà sécurisé la mise à disposition de 100 millions de doses de ce deuxième vaccin approuvé par ses autorités sanitaires, soit de quoi vacciner quasiment l’ensemble de sa population.

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Luther Beaumont journaliste Londres

Luther Beaumont

Prendre la decision de devenir journaliste demeure la concrétisation de ce que certains pourraient décrire comme une passion. Dans mon cas je la décrirais comme l'essence de ma curiosité.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet