Le Royaume-Uni est-il en train de surmonter la vague Omicron ?

Par Léonie Bayon | Publié le 18/01/2022 à 10:19 | Mis à jour le 24/01/2022 à 13:16
Photo : Jan Kopriva - Unsplash
Covid-19 omicron baisse cas Londres

C’est en tout cas ce que semblent dire les dernières données. Dimanche, le pays a enregistré 70 924 nouveaux cas, contre 194 747 le 5 janvier. C’est le chiffre le plus bas enregistré depuis le 14 décembre.

 

Ces sept derniers jours, quelques 700 366 cas ont été enregistrés. La semaine précédente, on en comptait 501 000 de plus. Autrement dit, en l’espace d’une semaine, la circulation du Covid-19 a chuté de 41,7%. Le nombre de personnes admises à l’hôpital est lui aussi en baisse, bien que l’on compte encore plus de 19 000 patients hospitalisés. Doit-on y voir une victoire contre le variant Omicron ? Oui, selon les experts.

 

La pression s'allège sur les laboratoires

La tendance semble positive et le pire pourrait bien être derrière. Les laboratoires d’analyse médicale sont les premiers à remarquer cette baisse de la pression. Moins touchés, les Britanniques réalisent moins de tests PCR, et cela se ressent dans les prises de rendez-vous comme en témoigne le secrétariat d’un laboratoire londonien à King’s Cross, qui confirme « recevoir bien moins d’appels ». Le délai des prises de rendez-vous est déjà plus rapide, mais « cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus personne, nous restons toujours extrêmement sollicités », nuance le laboratoire. Les chiffres sont malgré tout bel et bien en baisse puisque le 13 janvier, 1 413 468 tests ont été réalisés. Au moment du dernier pic, le 5 janvier, les laboratoires en avaient réalisé plus de 2 millions.

 

La stabilisation de la situation sanitaire se ressent notamment à Londres où les cas flambaient depuis décembre et jusqu’à il y a quelques jours encore. Dans la capitale, 9 775 nouveaux cas ont été enregistrés hier. Il y a deux semaines, on en comptait plus de 28 000. 

 

Prudence quand même

Les scientifiques sont confiants, et, si la situation persiste, la vague Omicron pourrait bien se terminer d’ici quelques semaines. Mais ces informations sont à prendre avec précaution comme l’a rappelé l’épidémiologiste Mike Tildesley à la BBC hier matin. Selon lui, une semaine est encore nécessaire pour réellement mesurer les effets de cette inversion de la tendance. Le nombre d’hospitalisations reste encore relativement élevé, avec encore plus de 2 000 admissions quotidiennes et 88 personnes décédées ce dimanche.

 

 

Léonie Bayon journaliste stagiaire à Londres

Léonie Bayon

Etudiante à Sciences Po en stage à la rédaction. Passionnée et aspirante journaliste.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale