Mercredi 2 décembre 2020

Le coronavirus a-t-il rendu les Britanniques plus généreux ?

Par Marie Lagache | Publié le 30/10/2020 à 15:34 | Mis à jour le 30/10/2020 à 15:39
Photo : Etienne Godiard-Unsplash
Générosité Britanniques Royaume-Uni Coronavirus Covid-19

Avec 800 millions de livres sterling donnés en plus à des associations caritatives cette année, la pandémie de Covid-19 a temporairement augmenté la générosité des Britanniques.

Une bonne année pour les associations ? L’étude annuelle UK Giving, réalisée par la Charities Aid Foundation (CAF), s’intéresse au comportement des Britanniques en matière de dons aux œuvres caritatives. Entre janvier et août 2020, sur 9 000 personnes interrogées, les citoyens du Royaume-Uni se sont montrés plus généreux que l’année dernière. 5,4 milliards de livres sterling ont été récolté par les associations, 800 millions de plus qu’en 2019.

Les hôpitaux privilégiés à la recherche médicale

Pour autant, les formes des dons et leurs destinataires ont évolué avec la pandémie de coronavirus. Ainsi, plus de personnes ont parrainé les hôpitaux au Royaume-Uni, notamment en plein milieu de la première vague du Covid-19. Un cinquième des dons était même directement destiné à des organismes affiliés à la NHS. À l’inverse, la recherche médicale a connu une chute de ses donations.

Un phénomène qui s’explique par l’annulation de nombreux gros événements publics, en raison des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus, soutenant habituellement cette cause et permettant de réunir beaucoup d’argent rapidement. De manière générale, les dons en ligne ont augmenté en comparaison des donations en argent liquide, notamment à cause de la diminution du nombre de collectes de fonds en physique, encore à cause du Covid-19.

Une augmentation prévisible et limitée ?

Ainsi, l’analyse de UK Giving démontre qu’une personne a donné en moyenne 62 livres sterling par mois au plus fort de la pandémie. Ce chiffre n’est atteint habituellement qu’en décembre, à la période de Noël, où les gens se montrent souvent plus généreux envers les associations caritatives. En 2019, à la même période, la moyenne des dons tournait plutôt autour d’une quarantaine de livres sterling par habitant sur un mois.

Dans un précédent rapport publié en fin d’année dernière, la CAF avait interrogé les Britanniques sur leurs résolutions pour l’année 2020 en matière d’aide financière aux œuvres caritatives. Un dixième d’entre eux avait annoncé vouloir donner plus cette année pour marquer le début de la nouvelle décennie. Cette tendance s’est donc vérifiée, mais semble plutôt motivée par la pandémie de coronavirus.

Après la fin de la première vague de Covid-19 les dons se sont en effet stabilisés durant l’été, se rapprochant de leur niveau de l’année dernière, voire même diminuant. Cependant, la deuxième vague de coronavirus que traverse le Royaume-Uni va peut-être relancer la générosité des Britanniques, notamment à l’approche des fêtes de fin d’année. Une tendance à surveiller !

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet