Jeudi 26 novembre 2020

Le Covid arrive dans la seule région du monde encore épargnée

Par Corentin Mittet-Magnan | Publié le 29/10/2020 à 17:53 | Mis à jour le 30/10/2020 à 14:18
Photo : Kurt Cotoaga - Unsplash
covid 19 océanie

La deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 frappe de plein fouet l’Europe, poussant l’Allemagne et la France à un nouveau confinement, alors que les premiers cas se déclarent à peine dans le Pacifique.

 

Jusqu’ici épargnés par la pandémie de Covid-19, les états insulaires du Pacifique voient leurs premiers cas d’infection se déclarer ces dernières semaines. Le contraste des chiffres est saisissant avec la situation que nous connaissons au Royaume-Uni où l’on parle désormais de 100 000 nouveaux cas par jour.

Le samedi 3 octobre dernier, les autorités des Îles Salomon ont annoncé par la voix de leur Premier ministre « avoir perdu [leur] statut de pays sans Covid-19 ». En effet, une stricte fermeture des frontières depuis le mois de mars avait permis à l’archipel d’être jusqu’ici épargnée. Ce n’est désormais plus le cas depuis le retour des Philippines d’un étudiant atteint du virus.

Depuis hier, ce sont les Îles Marshall qui ont aussi perdu leur statut de pays sans cas d’infection. Deux militaires américains en provenance d’Honolulu ont été testés positif à leur arrivée sur une base militaire. Les différents corps armés des Etats-Unis sont très présents dans la région où ils disposent de plusieurs bases.

Heureusement, ces trois cas ont été repérés dès leur arrivée sur les deux archipels et immédiatement placés en quarantaine. Ils ne semblent pas avoir contaminé d’autres personnes, mais les autorités des deux pays restent prudentes. Les capacités hospitalières sont limitées dans la région et l’isolement de certains îlots rend difficile l’accès aux soins.

Au moment de l’écriture de cet article seuls huit pays étaient encore épargnés par le Covid-19, tous dans la région : Kiribati, les États Fédérés de Micronésie, Nauru, Palau, les Samoa, les Tonga, Tuvalu et le Vanuatu.

En Asie centrale, le Turkménistan n’a déclaré aucun cas d’infection mais les autorités sanitaires internationales émettent une grande réserve vis à vis de cette information en raison du fort contrôle de l’information par le régime dictatorial en place dans le pays.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet