Dimanche 25 octobre 2020

Jusqu’à 3,5 milliards de fraude sur le dispositif de chômage partiel

Par Corentin Mittet-Magnan | Publié le 08/09/2020 à 16:28 | Mis à jour le 08/09/2020 à 16:37
Photo : Fabian Blank - UNSPLASH
emploi travail chômage partiel

Jim Harra, secrétaire du service des Revenues and Costums a annoncé aux parlementaires du Comité des Comptes Publics que 5 à 10 % du budget du programme de maintien de l’emploi a été incorrectement versé.

 

Ce dispositif, en place depuis le mois de mai, correspond à un système de chômage partiel et ce sont plus de 9,6 millions de salariés qui en bénéficient. L’État prend en charge 80 % du salaire de l’employé, dans une limite de 2 500 livres. Il a permis de maintenir les emplois d’une partie importante des salariés britanniques. Le système doit prendre fin le 31 octobre, mais de nombreuses voix s’élèvent pour demander son maintien.

Jusqu’ici le programme a coûté 34,5 milliards de livres, le montant des sommes injustement versées est donc compris entre 1,75 et 3,5 milliards. D’après Jim Harra, les raisons de ces mal-versements vont « de l’erreur à la fraude délibéré ». Une partie de l’argent mal-versé l’est à cause de la nouveauté du système selon Harra, les employeurs font des erreurs au moment de remplir les formulaires. Il demande aux employeurs se rendant compte d’un problème de régulariser leur situation.

Actuellement, les services des Revenues and Costums travaillent sur 27 000 cas considérés comme frauduleux. Un numéro de téléphone, le 0800 778 887, et un formulaire en ligne, accessible ici, ont été mis en place pour permettre de signaler les cas de fraude.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet