Journée internationale des droits des femmes : les origines

Par Johanna Wozniak | Publié le 08/03/2021 à 18:07 | Mis à jour le 08/03/2021 à 18:27
Photo : Romina Farias - Unsplash
origines Journée internationale femmes

Le 8 mars symbolise la journée internationale des droits des femmes, fête annuelle qui célèbre celles qui ont marqué l’histoire. L’occasion de continuer à défendre le changement et encourager les générations futures à le poursuivre.

 

En ce jour, tous les pays du monde célèbrent les réalisations sociales, économiques, culturelles et politiques des femmes et se mobilisent pour l’égalité des sexes. En 1908, des femmes défilent dans les rues de New York pour exiger moins d’heures de travail et des salaires plus élevés. À Londres la même année, 250 000 d’entre elles réclament le droit de vote.

Clara Zetkin a alors l’idée de rendre la journée internationale et la suggère lors de la Conférence internationale des travailleuses à Copenhague en 1910. De là est convenu et entériné que la journée sera célébrée chaque année le 8 mars. Elle est organisée officiellement pour la première fois en 1911.

Trois couleurs symbolisent la journée internationale des droits des femmes : le violet, le vert et le blanc. Ces couleurs proviennent de l'Union sociale et politique des femmes (WSPU) au Royaume-Uni en 1908. Au moment de sa création, le violet signifiait la justice et la dignité, le vert encensait l'espoir et le blanc la pureté.

 

Des célébrations à travers le monde

Chaque année, les organisateurs choisissent un nouveau thème comme bannière sous laquelle ils peuvent unifier le sens donné aux efforts de chacun et contribuer à la sensibilisation.

Cette année, le thème de la campagne est #ChooseToChallenge. Avec ce hashtag et #IWD2021, l’organisation encourage les participants à les utiliser en publiant une photo sur les réseaux sociaux avec la main levée pour montrer qu'ils choisissent de contester et de dénoncer les inégalités.

Au vue de la pandémie mondiale et des restrictions encore en vigueur dans le pays et partout dans le monde, de nombreux événements auront lieu virtuellement. Sur le site web de l’IWD est inscrit que « la pandémie ne réduira pas nos esprits dans notre quête de connecter les communautés du monde entier afin de forger en collaboration un changement positif pour les femmes ».

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale