TEST: 2269

Jour 14 : Cet aligoté que même le Chanoine Kir n’aurait pas mélangé

Par Luther Beaumont | Publié le 15/12/2020 à 11:45 | Mis à jour le 15/12/2020 à 11:53
Photo : Luther Beaumont
The Wine Story Club Thibault Lavergne Vin Blanc Chardonnay Philippe Cordonnier

Vous l’aurez compris, notre conteur de vins Thibault Lavergne est un fou d’histoire. Folie qui le pousse parfois à pianoter dans une direction, pour au final en arriver à un peu près à tout sauf à la chute attendue. Entre résistance, inventivité et affection pour un terroir, préparez-vous pour cette merveilleuse fable dans la tradition française.

Nous nous sommes engagés dans la pénombre en ce quatorzième jour de nos trésors de l’avent. De vieilles vignes jonchent le domaine dans lequel notre Wine Wizard nous a prié de suivre ses traces. Coeur de la Bourgogne de Dijon, les côtes de nuits vont à coup sur nous jouer quelques merveilleux tours de magie.

Un vigneron des côtes de nuits..

Entre les régions de Beaujolais et celle de Chablis se trouve ce que beaucoup considèrent comme l’épicentre du territoire viticole de la Bourgogne, véritable fierté de notre douce France. Au sud de cette contrée, la côte de Beaune et ses célèbres vassaux Santenay et Pommard. Au nord, nous pénétrons le comté de la côte de nuits et de ses illustres héros Gevray-Chambertin ou encore Vougeot. Ensemble, il constitue la côte d’Or, qui est admise comme l’une des parties les plus prestigieuses du grand vignoble de Bourgogne. Le compagnon vigneron de notre mage oenologue se nomme Philippe Cordonnier. Evidemment, il ne va pas falloir compter sur lui bien longtemps pour faire comme les autres. “Ne devient pas fou qui veut” nous dirait Lacan, car au pays de notre enchanteur le vigneron compte pour ainsi dire autant que la vigne en elle-même.

Une exception connue de tous les français

Le cépage blanc désigné de la Bourgogne demeure son emblématique Chardonnay. “99% des blancs de Bourgogne sont faits avec du Chardonnay ! ” insiste Thibault Lavergne. Seules de petites exceptions comblent le pourcentage manquant. Elles ont forcément été traquées par notre sorcier assoiffé, qui ne s’est pas gêné pour tout nous révéler de celle incarnée par ce cépage blanc dont nous, français, sommes bien familiers : l’aligoté. Nous nous retrouvons là en plein dans cet esprit du petit blanc sous la tonnelle. Cet élixir contente les bourses de tout un chacun et sa popularité ne pourrait être remise en question. Mais il nous manque clairement un détail de l’histoire..

Un Chanoine résistant créateur du plus célèbre cocktail français

Le Kir : elle est se situe là notre fabuleuse histoire viticole. Au cours de la seconde guerre mondiale, il y avait un chanoine qui s’appelait Félix Kir. Résistant, il fut, après-guerre, député-maire de Dijon durant 22 ans, capitale de la côte de nuits. Ce commandeur de la légion d’honneur eut la brillante idée de créer une nouvelle sorte d’élixir, composé de deux productions de la région : vin blanc bourgogne aligoté et crème de cassis de Dijon. Le plus célèbre cocktail français venait d’être créé ! C’est donc en cela que l’aligoté s’est construit une réputation. Mais hors de question pour notre maître de potions d’orienter la dégustation en ce sens, car le breuvage dont il s’apprête à nous causer est divin, et se suffit donc bien entendu à lui-même..

Un aligoté avec un titre de noblesse

Philippe Cordonnier, l’ami magicien de vins de notre marchand, a revisité son approche de ce cépage du peuple. Installé sur des terres nobles et composé de vieilles vignes, il décida d’élaborer son aligoté blanc tel un Bourgogne Blanc classique. Contrairement aux grosses productions habituellement entreprises à l’égard de ce cépage, les vieilles alliées mentionnées entrainent des rendements plus faibles. Ajoutons à cela le savoir-faire de ce vigneron bourguignon, et nous nous délectons d’un hydromel avec beaucoup plus de matière. Même notre enchanteur en serait presque venu à douter du cépage utilisé, tant ce “Bourgogne Aligoté Vieilles Vignes” est en sa dégustation subjuguant. Les fruits de mer lui courent derrière car ils vont si bien ensemble.

Sachez de plus chers lecteurs, que de par ce statut de fidèles à notre édition, vous bénéficiez d’une remise de 10% exclusive. Vous pouvez donc partir en quête de ce vin pour £17,00 la bouteille, au lieu de £18,90 habituellement. Pour ce faire, il vous suffit de contacter l’enseigne par mail en n’oubliant surtout pas de mentionner que vous faites partie du cercle des personnes qui nous lisent !

Vous pouvez aussi bénéficier de ce taux de remise préférentiel sur l’ensemble de la carte de vins proposée par The Wine Story Club !

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
Luther Beaumont journaliste Londres

Luther Beaumont

Prendre la decision de devenir journaliste demeure la concrétisation de ce que certains pourraient décrire comme une passion. Dans mon cas je la décrirais comme l'essence de ma curiosité.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale