Dimanche 25 octobre 2020

Grandes entreprises : le casse-tête des assemblées générales

Par Lorenzo Consolazione | Publié le 23/03/2020 à 19:43 | Mis à jour le 24/03/2020 à 17:56
Photo : Robert Bye, unsplash
City entreprise coronavirus assemblées gouvernement

L’organisation des traditionnelles assemblées générales du printemps semble sérieusement perturbée à cause de la pandémie du coronavirus. Les réunions ne pouvant pas se tenir virtuellement, les grandes entreprises demandent au gouvernement de prendre des mesures d’urgence.

Le London Stock Exchange Group (LSE) et d’autres institutions de la City font pression pour que le ministère des affaires, de l’énergie et de la stratégie industrielle (BEIS) modifie la loi sur les sociétés et autorise des réunions virtuelles. Plusieurs cabinets d’avocats et grandes sociétés cotées en bourse feraient également pression sur le gouvernement en ce sens.

A savoir que les assemblées générales constituent la plus importante occasion pour les investisseurs de demander des comptes aux conseils d'administration des entreprises. Problème : une proportion importante des personnes assistant aux assemblées générales sont des investisseurs privés à la retraite, soit des personnes plus vulnérables à l’épidémie.

Lorenzo Consolazione journaliste Londres

Lorenzo Consolazione

Franco-italien, la chose que je déteste le plus est la routine. Ainsi, je suis toujours à la recherche de nouveaux sujets à vous faire découvrir.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet