Fin du confinement : nos ailes de papillon seront lentes à apparaître

Par Corentin Mittet-Magnan | Publié le 07/01/2021 à 13:32 | Mis à jour le 07/01/2021 à 13:37
Photo : Bankim Desai - Unsplash
sortie confinement royaume uni

Le Premier ministre britannique Boris Johnson était visiblement d’humeur à faire des métaphores hier soir au moment du vote par les députés des nouvelles mesures visant à lutter contre l’épidémie de Covid-19 en Angleterre. Ce nouveau confinement, dont il dit ne pas avoir « d’autres choix » que de l’imposer, pourrait durer jusqu’au mois de mars.

Il s’est d’ors et déjà exprimé sur la fin de celui-ci déclarant que « l’émergence du cocon du confinement ne sera pas un Big Bang mais plutôt un déballage progressif ». En bref, nous étions des chenilles hier, nous sommes aujourd’hui des chrysalides et la transition vers le papillon sera lente.

Ceci étant, l'allégorie n'aura pas suffit à faire passer la pilule aux membres de l’opposition, notamment auprès du leader des Travaillistes Keir Starmer pour qui ce nouveau confinement « n’est pas juste de la malchance et n’était pas inévitable mais plutôt la suite d’une tendance ». Tendance dans laquelle il considère que les équipes du Premier ministre ont toujours été trop lentes à agir.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale