TEST: 2269

Facebook va basculer les données des Britanniques vers les États-Unis

Par Marie Lagache | Publié le 17/12/2020 à 16:05 | Mis à jour le 17/12/2020 à 16:11
Photo : Brett Jordan-Unsplash
Protection Confidentialité Données Personnelles Utilisateurs Facebook Royaume Uni Brexit

L’agence de presse Reuters a annoncé en début de semaine que le réseau social Facebook va faire basculer ses utilisateurs britanniques vers son siège social en Californie. Jusqu’à aujourd’hui les citoyens du Royaume-Uni utilisant Facebook, Instagram ou encore WhatsApp, dépendaient de l’unité irlandaise de l’entreprise, et donc des lois européennes sur la confidentialité des données.

Ce transfert sera effectif l’année prochaine, avec la fin de la période de transition du Brexit, et les utilisateurs seront avertis prochainement. Ce changement n’affectera pas les services Facebook, mais pourrait créer un bouleversement dans la protection des données personnelles. Ces dernières resteront pour l’instant soumises à la loi britannique sur la confidentialité, proche du système strict européen, le Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Cependant, le Royaume-Uni songe à passer en 2021 à un régime plus souple sur la question de protection et confidentialité des données personnelles, notamment dans le cadre d’un accord commercial avec les États-Unis. Avec cette nouvelle législation, le Brexit, et le changement de siège social de l’Irlande à la Californie, Facebook pourra donc éviter la stricte protection européenne des données personnelles. Une mauvaise nouvelle pour la confidentialité des informations des citoyens du Royaume-Uni. Google avait quant à lui déjà pris une décision similaire en février dernier.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale