En direct : 40°C enregistrés pour la première fois en Angleterre

Par Jean Reversat | Publié le 19/07/2022 à 18:28 | Mis à jour le 19/07/2022 à 19:23
Photo : Laurent Colin - Primrose Hill sous la canicule
Primrose Hill sous la canicule

Pour la toute première fois, le seuil des 40°C a été atteint au Royaume-Uni annonce la Met. L’île est frappée depuis une semaine par une vague de chaleur historique.

 

« Nous espérions ne pas arriver à cette situation, mais pour la première fois, nous prévoyons plus de 40°C au Royaume-Uni », annonçait le docteur Nikos Christidis pour le Met office, vendredi 15 juillet. Une température effectivement atteinte à Heathrow, ce 19 juillet, d’où les thermomètres pointaient 40,2°C. C’est un record historique pour l’île, dont le dernier seuil maximal datait de 2019, maintenant dépassé d’1,5°C.

 

Une vague de chaleur extrême au Royaume-Uni

Ce nouveau seuil de température n’est pas une surprise, compte tenu de la canicule pesant sur le sud-est de l’Angleterre. Une situation préoccupante pour l’agence météorologique, qui a lancé, ce lundi, l’alerte rouge « températures extrêmes », de Manchester à Londres.

 

Neil Armstrong, météorologue en chef du Met alerte à ce sujet, « Nous continuons de voir aujourd’hui des températures exceptionnelles au Royaume-Uni et il est important que les gens […] envisagent de changer leurs habitudes ». L’allusion est claire : ce sont les activités humaines qui poussent au dérèglement des températures estivales.

 

Toujours selon le Met, l’île subit actuellement de telles conditions tous les 100 à 300 ans. Si les émissions de gaz à effets de serre se poursuivent, en 2100, cette vague de chaleur pourrait presque devenir décennale. Le températures s’adouciront demain, mais l’alerte jaune « tempêtes » est déjà annoncée.

 

Jean Reversat Stagiaire journaliste Londres

Jean Reversat

Étudiant passionné par le journalisme qui essaye d’en découvrir toutes les facettes.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale