Dimanche 5 décembre 2021
TEST: 2269

Charles de Gaulle, un établissement centenaire tourné vers l’avenir

Par Laurent Colin | Publié le 28/10/2021 à 06:00 | Mis à jour le 28/10/2021 à 06:00
Dicier Devilard, Proviseur Lycée français Charles de Gaulle à Londres

Comment le Lycée Français Charles de Gaulle de Londres a-t-il traversé ces deux années de crise sanitaire ? Didier Devilard, son proviseur, nous parle de cette épreuve collective qui a généré l’éclosion d’incroyables ressources. Entretien.

 

Quand êtes-vous arrivé à Londres ?

À la rentrée 2018 pour diriger le Lycée Français Charles de Gaulle qui compte 3 500 élèves, répartis sur quatre sites. Charles de Gaulle c’est un « grand navire » où sont scolarisés plus de la moitié des enfants du réseau londonien, de la maternelle à la terminale.

 

Comment vit-on l’annonce du premier confinement ?

C’est lors d’une réunion à l’ambassade, un dimanche du printemps 2020, que tout a basculé. Nous sommes passés au distanciel en trois jours. Un chamboulement total et une situation inédite pour un vieil établissement où les routines ont traversé les générations. Inquiétudes, stress et difficultés ont été dépassés avec une belle énergie et la volonté commune de faire en sorte que tout fonctionne.

Notre service informatique a fait des prouesses. Les acteurs de l’établissement ont su prendre ce virage se surprenant parfois eux-mêmes dans l’utilisation des outils numériques. À tel point que, lors du second confinement, nous étions parfaitement rodés à l’exercice : au cours du deuxième trimestre, élèves, parents et personnels ont observé qu’il n’y avait pas eu de carence d’apprentissage.

 

Le Lycée Français Charles de Gaulle est-il prêt pour affronter les mois et années à venir ?

Durant les dix-huit derniers mois, nous avons emmagasiné un stock d’expériences et sommes prêts pour tous les scénarios. Les classes sont équipées de webcams permettant de suivre l’enseignement à distance. Lors de la reprise en présentiel, les professeurs ont continué d’enregistrer des capsules vidéos que les élèves peuvent visionner à tout moment. L’apprentissage traditionnel demeure, mais les collègues osent davantage utiliser le numérique pour conjuguer « le meilleur des deux mondes ». Nous allons profiter de cette dynamique pour redessiner ensemble le projet d’établissement avec une approche pédagogique où nous saurons préserver la plus-value d’un lycée centenaire en y ajoutant une réactualisation de notre savoir-faire.

 

Nous vous sentons résolument optimiste...

Oui, ici il y a un vrai esprit de corps, pas forcément palpable lorsqu’on arrive. Cet esprit, je l’ai vu exister et se développer durant cette crise. Nous sommes fiers et heureux d’appartenir à ce formidable navire où les discussions et la concertation vont bon train. Grâce à notre collectif, le LFCG est robuste, adaptable et armé pour traverser les épreuves et les années à venir. Je me réjouis de cette belle identité et de notre histoire avec certains enfants dont les grands-parents étaient déjà assis sur les bancs de cette école, qui s’enrichit, à chaque rentrée, des apports des nouveaux arrivants, élèves, parents et personnels.

 

Les élèves du Lycée Français Charles de Gaulle de Londres jouent de la musique

 

Et cette nouvelle année scolaire ?

La prudence continue de guider chacune de nos décisions : notre service médical reste l’intermédiaire privilégié entre l’établissement et les autorités locales de santé. Avant la rentrée, le dépistage a donc été organisé sur site. Depuis septembre, le port du masque reste recommandé à l’intérieur pour les élèves du secondaire et pour tous nos personnels, les auto-tests sont régulièrement distribués et la campagne NHS de vaccination anti-Covid des 12-15 ans a été organisée dans nos locaux.

Pour le reste, notre communauté a renoué avec enthousiasme avec les traditions de l’école « d’avant pandémie » : projets et événements artistiques, culturels, sportifs, caritatifs, interdisciplinaires ou extra-scolaires, rencontres avec les familles existantes ou portes ouvertes pour les nouveaux arrivants, forum des carrières et des études supérieures etc., tout se conjugue au présentiel, sauf lorsque la visioconférence reste le support le plus adapté. C’est l’illustration parfaite de l’héritage de la tradition à la pointe de la modernité qui caractérise notre approche éducative et notre vision pour notre communauté scolaire.

 

Informations pratiques - Rencontrez les équipes du LFCG sur le stand 614 du salon des écoles indépendantes à Battersea (13-14 novembre 2021) et lors des portes ouvertes (du 10 au 26 novembre, selon les sites et niveaux concernés).

 

0 Commentaire (s) Réagir