TEST: 2269

Du bétail volé et vendu illégalement pendant la crise sanitaire

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 05/08/2020 à 19:38 | Mis à jour le 06/08/2020 à 11:41
bétail volé crise sanitaire

Des gangs criminels organisés auraient exploité la crise du coronavirus pour voler des animaux et les introduire illégalement dans la chaîne alimentaire. Des pillages estimés à 3 millions de livres sterling.

Si des pseudo producteurs locaux ont sonné à votre porte pour vous vendre de la viande biologique, peut-être avez-vous acheté du bétail volé et abattu illégalement pendant le confinement.

Crise sanitaire, rationnement alimentaire et acheteurs paniqués auraient contribué à l’augmentation du pillage de moutons et de bovins dans les campagnes.

Des animaux souvent abattus et massacrés in situ, dans les champs des agriculteurs et sans respect des mesures d’hygiène. Leur assassins auraient ensuite liquidé la viande grâce à des ventes à domicile, se faisant passer pour des producteurs locaux et 100% bio.

Selon un rapport annuel sur la criminalité en milieu rural, le vol de bétail aurait augmenté de 15%, plongeant les agriculteurs dans une impasse financière.
 

Cambriolages de fermes

Le vol de matériel agricole s’est également envolé l’année dernière, selon une enquête conjointe de NFU Mutual et NaVCIS.

Les contrebandiers auraient ciblé massivement les fermes britanniques pour y voler des tracteurs et du matériel agricole revendu à l’étranger.

Des engins plus vieux et moins coûteux seraient notamment destinés aux pays en développement.

Des pillages qui pourraient augmenter encore davantage avec la crise liée à la pandémie, prenant pour cible ces proies faciles pour les gangs, les campagnes étant moins surveillées par les autorités britanniques.

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne,  abonnez-vous à notre newsletter en deux clics  !

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale