TEST: 2269

Disparition du scénariste et auteur Jean-Claude Carrière

Par Swali Guillemant | Publié le 10/02/2021 à 15:50 | Mis à jour le 10/02/2021 à 16:00
Photo : Casa de América - flickr
Jean-claude carrière mort culture écrivain films

Une perte pour le monde des lettres et du cinéma, l’écrivain et scénariste de renom Jean-Claude Carrière s’est éteint dans son sommeil lundi à l’âge de 89 ans. Retour sur une vie et une carrière prolifiques.

 

Véritable touche-à-tout avec les mots

Jean-Claude Carrière fut un immense écrivain mais aussi parolier, romancier, scénariste, metteur en scène et conteur. Il a écrit environ 80 livres, romans, essais, pièces de théâtre. Son dernier livre devrait d’ailleurs sortir en avril prochain, de quoi continuer à le découvrir.

A ses heures perdues il se rêvait aussi viticulteur, était passionné par le dessin, l’astrophysique, et spécialiste de la culture indienne et de Shakespeare. Il est à l’origine de dictionnaires sur tous les sujets possibles et inimaginables: l’Inde, le Mexique, la bêtise, l’histoire et il a même écrit la préface du dictionnaire de la pornographie. Une carrière sacrément foisonnante !

Intéressé par les religions bien que profondément athée, il fit un triomphe sur les planches des théâtres avec l’une de ses nombreuses pièces : Le Mahabharata, l’adaptation d’une épopée hindoue présentée au Festival d’Avignon. Il a également coécrit un livre avec le Dalaï-Lama, qui l’eut cru ?

 

Un scénariste iconique qui a travaillé avec les plus grands

Jean-Claude Carrière est surtout connu pour ses très nombreux scénarios. Ils sont au total une soixantaine à avoir été entrepris pour les plus grands réalisateurs comme Jacques Deray, Jean-Pierre Rappenau, Jean-Luc Godard ou encore Jacques Tati. Plus récemment, il a scénarisé un film réalisé par Milos Forman.

Plusieurs longues collaborations ont ponctué sa vie, d’abord 8 ans avec le cinéaste Pierre Étaix, puis 19 ans avec Luis Buñuel, de cette dernière naîtront Le Journal d’une femme de chambre, Belle de Jour et bien d’autres films.

Il aimait travailler avec de grands acteurs et actrices français comme Gérard Depardieu notamment sur le film Cyrano de Bergerac, Jean-Pierre Belmondo, Alain Delon et Romy Schneider. Il oeuvra également avec les plus grands interprètes internationaux : le britannique Daniel Day-Lewis, l’australienne Nicole Kidman, ou encore l’américaine Natalie Portman.

 

Une œuvre récompensée de nombreux prix

Jean-Claude Carrière a été nommé à l’Oscar du Meilleur Scénario pour trois films : Le Charme Discret de la bourgeoisie (1973), Cet Obscur Objet du Désir (1978) de Luis Bunuel, ainsi que L’Insoutenable Légèreté de l’Être (1989) réalisé par Philip Kaufman.

Il fut récompensé de deux British Academy Film Award (l’ancêtre des BAFTA) pour les scénarios des films Le Charme Discret de la bourgeoisie et L’Insoutenable Légèreté de l’Être. Avec le film Le Retour de Martin Guerre, il obtint le César du meilleur scénario en 1983.

Il fut même honoré d’un Oscar d’honneur pour l’ensemble de son œuvre en 2015. Quel palmarès !

 

Jean-Claude Carrière, un artiste à succès à l’humilité sans pareille

Bien que scénariste des stars sur qui pleuvaient les récompenses et honneurs, il n’a jamais oublié la réalité de son métier ni d’où il venait.

Né en 1931 dans une famille modeste, au sein d’un milieu dépourvu de livres, il grandit dans le bistrot de ses parents. C’est là qu’il apprit à cerner et tirer son inspiration des gens. Son humilité émane donc de son statut de provincial. Humble et curieux, il a su le rester jusqu’au bout même par delà reconnaissance à l’échelle internationale.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

 

Sur le même sujet
Swali Guillemant - Journaliste

Swali Guillemant

Étudiante en journalisme culturel, curieuse et impliquée. Passionnée par la culture et les arts.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale