Le dictionnaire Oxford a élu « vax » comme le mot de l’année 2021

Par Margaux Audinet | Publié le 01/11/2021 à 12:15 | Mis à jour le 01/11/2021 à 12:20
Photo : Pixabay - libellule789
Une fille lisant attentivement le dictionnaire Oxford en anglais

Alors que l’an dernier, le dictionnaire anglais avait décidé que 2020 ne pouvait pas être résumée en un seul mot, le gagnant de 2021 vient d’être élu : « vax » constitue le mot de l’année.

 

En septembre, l’usage du mot « vax » était 72 fois plus important que l’année dernière. Ce mot est employé maintenant dans des contextes bien plus larges, la pandémie de coronavirus ayant contribué à sa généralisation. On peut parler du « vax » dans le cadre de la vaccination, mais aussi pour évoquer les opposants au schéma vaccinal (anti-vax). Cette tendance s’est observée dans d’autres langues, comme en portugais.

 

« En examinant les preuves linguistiques, vax s'est imposé comme un choix évident. Le pic d'utilisation spectaculaire du mot a d'abord attiré notre attention. Puis nous avons effectué l'analyse et un constat a commencé à émerger, révélant comment vax a été au centre de nos préoccupations cette année. Les preuves étaient partout, des applications de rencontre (vax 4 vax) et des frustrations refoulées (vax été chaud) aux calendriers scolaires (vaxx à l'école) et aux opérations bureaucratiques (vax pass). En monopolisant notre discours, il est clair que le langage des vaccins change notre façon de parler - et de penser - de la santé publique, de la communauté et de nous-mêmes » explique le président d’Oxford Languages, Casper Brathwohl.

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale