TEST: 2269

Les derniers secrets de Stonehenge révélés dans une exposition au British Museum

Par Léonie Bayon | Publié le 16/02/2022 à 14:06 | Mis à jour le 16/02/2022 à 14:06
Photo : Stonehenge - Mitch Hodge
monument mégalithique de Stonehenge en forme de cercle

Du 17 février au 17 juillet se tiendra l’exposition « The world of Stonehenge » au British Museum, où sont révélés les derniers secrets du monument le plus emblématique et mystérieux du pays.

 

Le monument néolithique vieux de 4500 ans sera à l’honneur au British Museum à partir de jeudi. Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, Stonehenge continue de fasciner encore aujourd’hui. L’exposition entend répondre à certaines questions restées en suspens en nous plongeant dans l’histoire du joyau du comté de Wiltshire.

 

Stonehenge, un mystère bien conservé

Ses origines, sa signification, sa fonction et les acteurs de sa construction restent encore un mystère et entretiennent l’admiration autour du cercle de pierres. Bâti par un peuple de l'âge de Pierre, l’acheminement des monolithes - lourds de plusieurs tonnes et hauts de parfois quatre mètres - pose encore question de nos jours.

 

La fascination autour de Stonehenge est surtout née d’une légende apparue au Moyen-Age grâce à Geoffrey de Monmouth. Merlin l’Enchanteur aurait conduit des hommes sur la Terre des Géants, en Irlande, où il trouva ces pierres et les transporta en Angleterre grâce à ses pouvoirs. Le mythe, ajouté à l’origine lointaine des pierres, a su faire grandir l’intérêt du grand public. Aujourd’hui, les archéologues estiment que les « pierres bleues », les piliers du monument, viendraient du Pays de Galles, à plus de 225 kilomètres du site. Une aura de mystère entoure décidément le site.

 

Le plus ancien cercle rituel de bois au monde exposé au British Museum

L’exposition offrira une large variété d’objets de l’âge de pierre, comme des lames et des haches en pierre qui pourraient avoir servi à tailler les monolithes. D’autres objets fascinants seront exposés, comme la première carte des étoiles du monde, un cercle de bois remarquablement conservé et d'autres trésors réunis de manière exceptionnelle. Autant d’objets qui permettront de mieux comprendre le mode de vie de l’époque et le rôle fondamental de ces cercles de pierres. Le musée explique ainsi que ces objets « offrent des indices importants sur les croyances, les rituels et la vision du monde complexe des peuples néolithiques ». A l’origine, Stonehenge aurait été un lieu de sépulture. Il est possible qu’entre cent cinquante et deux cents personnes y soient enterrées. On dit ensuite qu’il aurait été le lieu de rassemblement et de fêtes, certains venant même d’Ecosse pour y assister.

 

Le British Museum dispose également des monuments en bois de Seahenge (considéré comme le plus ancien cercle rituel de bois retrouvé intact), qui avaient dû être retirés et qui trouvent leur lieu de conservation au musée. Ce monument, érigé en 2049 avant J-C et retrouvé sur la côte du Norfolk en Angleterre, est sans l’ombre d’un doute le clou du spectacle. L’exposition s’impose comme un rendez-vous historique incontournable, touchante et à la fois marquante par sa précision. Retrouvez toutes les informations utiles sur le site : https://www.britishmuseum.org/exhibitions/world-stonehenge

 

 

Léonie Bayon journaliste stagiaire à Londres

Léonie Bayon

Etudiante à Sciences Po en stage à la rédaction. Passionnée et aspirante journaliste.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale