Contre le téléphone au volant, l’intelligence artificielle vient en aide à la police

Par Colin Porhel | Publié le 05/08/2022 à 10:29 | Mis à jour le 05/08/2022 à 10:39
Photo : Marco Verch professional photographer - Creative Commons 2.0
Le téléphone au volant va être plus sévèrement combattu

Équipées d’un nouveau véhicule doté d’une intelligence artificielle unique au Royaume-Uni, les forces de police britanniques du Warwickshire sillonneront bientôt les routes à la recherche des conducteurs trop connectés. Objectif : améliorer la sécurité routière.

 

Aux grands maux les grands remèdes. Véritable fléau au Royaume-Uni, l’utilisation du téléphone au volant concernerait près de 20% des conducteurs, selon un sondage dévoilé par la compagnie d’assurances Aviva en 2017. Au total, en 2019, plus de 420 accidents ont été provoqués par la pratique du portable au volant. Pour lutter contre le phénomène, un véhicule équipé d’une technologie capable de détecter automatiquement les conducteurs qui tiennent leur téléphone sur la route va être testé pendant trois mois.

 

« Au cours de l'essai, les infractions les plus graves pourront faire l'objet de poursuites judiciaires, tandis que les seront sanctionnées d’une lettre d'avertissement. Nous pourrons ainsi expliquer aux conducteurs concernés les raisons de notre intervention et leur demander de modifier leur comportement. La fois suivante, ils n'auront peut-être pas autant de chance », a indiqué Jem Mountford, inspecteur de police dans le Warwickshire.

 

Une majorité d’automobilistes favorables à la mesure

Outre l’utilisation du téléphone au volant, le véhicule sera également capable de détecter les conducteurs et les passagers ne portant pas de ceinture de sécurité. Ces derniers constituent 23% des victimes des accidents de la route, selon les chiffres révélés par le gouvernement. Des chiffres qui ont convaincu les automobilistes de la nécessité de mesures fortes pour améliorer la sécurité routière. Un sondage mené par la RAC montre ainsi que 79% des conducteurs se disent favorables à l’introduction de cette nouvelle technologie.

 

« Depuis plusieurs années, le RAC exhorte le gouvernement à étudier les bénéfices de l’intelligence artificielle sur la réduction du nombre de conducteurs qui mettent en danger les usagers en utilisant leur téléphone portable au volant. Nous sommes extrêmement heureux de voir que National Highways et la police du Warwickshire travaillent ensemble sur ce projet, et nous espérons que d'autres forces de police suivront cet exemple afin de rendre nos routes plus sûres », s’est exprimé Nicholas Lyes, responsable de la politique routière de l’entreprise.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale