Windrush day : célébrons le 72e anniversaire de l’immigration caribéenne

Par Elzéa Colomb | Publié le 22/06/2021 à 19:13 | Mis à jour le 22/06/2021 à 19:24
Photo : De'Andre Bush - Unsplash
Une femme se sert elle même sous les rayons du soleil

Ce mardi 22 juin, le Royaume-Uni intronise la quatrième édition du Windrush Day. Une célébration devenue annuelle en l’honneur des caribéens implantés sur le sol britannique. Plus qu’un anniversaire, le Windrush Day se révèle être une mise en exergue de la contribution des communautés afro-caribéennes au rayonnement actuel du Royaume de Sa Majesté.

Une histoire qui prend source durant l’après-guerre

Nous sommes au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, là où les puissances mondiales ne tarissent pas d’efforts à leur reconstruction, matérielle comme économique. En qualité de travailleurs, des centaines d’hommes et de femmes venus des Caraïbes atteignent Tilbury (Essex) le 22 juin 1948 à bord du navire dénommé Empire Windrush, qui lèguera son nom à une génération entière. Les années suivantes, entre 1 000 et 2 000 personnes entrèrent chaque année en Grande-Bretagne avec les mêmes aspirations. Pour autant, ces britanniques d’adoption n’auront pas tardé à se heurter au rejet et au racisme systémique durant de trop longues années…

Un travail de longue haleine vers la reconnaissance

Patrick Vernon, activiste politique d’origine jamaïcaine fut le premier à appeler à la commémoration de cette date. Il lança une première pétition en 2013, avant d’effectuer une campagne qui portera ses fruits en 2018, au plus fort du scandale Windrush. Polémique durant laquelle il a été démontré que certains membres de la génération Windrush avaient été détenus à tort ou encore privés de leurs droits légaux les plus essentiels sur le simple critère discriminatoire de la couleur de peau.

Les événements assortis à la célébration

La culture caribéenne est depuis dignement reconnue sur le sol britannique à tel point que le carnaval de Notting Hill, bien qu’annulé cette année, en soit devenu un événement incontournable. Mais vous pourrez, je l’espère, vous consoler en prenant part aux événements proposés sur les sites internet du National Windrush Day et du Black History Month en ce jour festif. Il demeure fort heureusement possible que la chaleur caribéenne puisse se répandre en présentiel grâce à des rassemblements autour de poésies parlées, d’expositions ou encore d’ateliers créatifs. Tout y est pour que la richesse culturelle et humaine conjuguée à la magnificence caribéenne rayonne à travers tout le Royaume.

 

Elzéa Colomb - Journaliste Londres

Elzéa Colomb

Étudiante en 3e année de journalisme. Réunionnaise d’adoption, amatrice d’art. Envisage de devenir également dessinatrice de presse.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet