Vendredi 23 juillet 2021

Le Carnaval de Notting Hill annulé pour la deuxième fois consécutive

Par Marie Benhalassa-Bury | Publié le 21/06/2021 à 13:21 | Mis à jour le 21/06/2021 à 13:33
Une parade colorée du carnaval

La déception est immense : notre carnaval préféré, et accessoirement la plus grande fête de rue du continent, n’aura pas lieu en ville cette année. Bien évidemment le Covid est à blâmer - toujours est-il que nous pourrons nous consoler un peu grâce à l'événement en ligne prévu en lieu et place des parades colorées espérées.

 

D’ordinaire, l’évènement accueille près de 2 millions de personnes. Une foule non envisageable cette année étant donnée la propagation du virus, de même qu’en août 2020 : c’était la première fois que le carnaval prenait place sur internet.

Le bureau de l’association à sa tête a indiqué qu’il s’agit d’ «une décision incroyablement difficile à prendre ». Mais la sécurité des participants prévaut. Les organisateurs précisent aussi que pour autant, ils ne projettent pas moins de le rendre « spectaculaire » et « magique », et soulignent la « sécurité et la viabilité » qu’il offrira en ligne. La recommandation provient du président lui-même, Matthew Phillip, regrettant une organisation trop difficile pour garantir la protection de la population. Nous avons néanmoins hâte de voir comment ce projet se concrétisera.

La nouvelle demeure quand même attristante : il s’agit là d’un événement historique, qui débute en 1966 malgré la répression policière des communautés caribéennes, issues pour certains de la génération Windrush. Dans le même temps, le monde universitaire se révolte et les mouvements anti-racistes s’implantent : une sorte de mouvance soixante-huitarde du Royaume. Cet héritage est conséquent : Notting Hill est à ce jour le deuxième carnaval le plus prisé du globe après celui de Rio, et accueille des artistes de renommée internationale.

 

Une femme de dos, durant le carnaval,  drapée d'un drapeau de Trinité-et-Tobago

 

Ainsi, il ne s’agit pas là que de faire la fête mais bien de participer à une consécration intergénérationnelle de la diversité, de l’exubérance, de la danse et la musique… Pas d’excuses donc pour manquer le rassemblement en ligne prévu !

Enfin pour nous réconforter, un joli programme demeure prévu localement par d’autres structures, dont nous réservons quelques pépites à vous présenter bientôt.

 

Marie Benhalassa - Journaliste Londres

Marie Benhalassa-Bury

Etudiante à Sciences Po Aix, curieuse de tout, ancienne expatriée à Brighton avant de rejoindre l'équipe de rédaction de Londres
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet