Lundi 19 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

UNIFORMES – Être tous pareil à l’école : avantages et inconvénients

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 20/03/2010 à 00:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 21:57

Au sein de l'école Marie d'Orliac, certains élèves portent l'uniforme tandis que d'autres s'habillent comme ils veulent. Pourquoi cette différence ?

(Crédit : Corbis)

Pour certains, les uniformes peuvent éviter les disputes vestimentaires. Les Anglais disent d'ailleurs que "les élèves sont à l'école pour apprendre et pas pour critiquer les vêtements des autres". Dans les écoles où il n'y a pas d'uniformes, il peut y avoir des discriminations. Par exemple, les personnes qui n'ont pas d'habits à la mode se retrouvent parfois seuls dans un coin, sans amis. 

L'uniforme permet aussi de faire plus attention au intrus qui s'introduisent à l'intérieur des écoles.

Pour d'autres, les uniformes gâchent la personnalité des enfants car en ayant leurs propres vêtements, ces derniers révèlent leurs propres goûts.

L'autre problème est qu'il faut payer les uniformes. Il faut aussi les laver, en prendre soin et ils ne sont pas toujours adaptés aux activités de l'école. 

Interview de Mme Glas, directrice de  l'école Marie d'Orliac à Londres

- À quoi servent les uniformes ?

C'est la première fois que je travaille dans une école où il y a des uniformes. Les enfants des classes bilingues sont habillés tous pareil pour qu'ils ne se disputent pas. Ainsi, tout le monde est égal. Ça aplanit les relations entre les élèves et ça donne aussi une image à l'école. C'est également surement pratique pour les parents qui ne se posent pas de questions pour savoir comment habiller leurs enfants.

Par contre je trouve que c'est un peu dommage car il y a un réel plaisir à choisir ses vêtements le matin. C'est bien aussi de voir les différences de goût des élèves.

- Les maîtresses et maîtres des classes en uniforme confondent-t-ils leurs élèves ?

Oui ça leur arrive, surtout en début d'année. Ils ont parfois du mal à différencier les élèves. Ce qui est important c'est de comprendre que c'est surtout une question de culture. Ce n'est pas dans la culture française.

- Dans quels pays les enfants portent-ils des uniformes à l'école ?

J'ai voyagé au Cameroun par exemple et il n'y a pas d'uniforme. En Chine par contre, il y a une tenue de travail mais ce n'est pas vraiment comme un uniforme.

Il y en a aussi en Corée du Sud, aux Etats-Unis, dans certaines écoles religieuses en France ou encore en Irlande, en Israël, en Italie, au Japon? 

Autres témoignages :

Pour en savoir plus, nous avons interrogé une élève de notre classe qui vient d'une école anglaise.

Elle nous a expliqué qu'elle n'avait pas aimé porter un uniforme car elle n'aimait pas que tout le monde soit pareil. Elle préfère se différencier des autres. 

Nous avons aussi interrogé une maîtresse française de classe bilingue qui nous a expliqué :

"Moi, je n'aime pas trop les uniformes car en classe je confonds les élèves et puis j'aime bien savoir comment ils aiment s'habiller."

Nous avons enfin interrogé une maîtresse anglaise de la section bilingue sur son passé en tant qu'élève. Elle nous a dit qu'elle ne s'était jamais vraiment posée la question de savoir si elle aimait porter un uniforme ou pas car c'était comme ça. Elle aimait aussi bien l'idée de ne pas avoir à se demander quoi porter le matin. La seule chose qu'elle n'a pas aimée, c'est porter une cravate au collège.

En tant que maitresse, elle aime l'uniforme car elle pense que ce sont des vêtements faits pour l'école et pas des trop beaux habits qu'on a peur de salir. Elle pense aussi que l'uniforme permet aux enfants de se mettre dans la peau d'un élève (uniforme = école).

En conclusion nous remarquons que les deux maîtresses françaises que nous avons interrogées n'aiment pas les uniformes et que la seule maîtresse anglaise que nous avons interrogée les aime. Tout est donc sans doute une histoire de culture?

Lucas Pardo, Thomas Degli Esposti, Pierre-Antoine Périchon, Arthur Bignon / mercredi 20 mars 2013 

Retrouvez tous les articles des élèves de l'école Marie d'Orliac ICI

 
 
 
 
lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 CommentairesRéagir

Communauté

BIEN-ÊTRE

L’investissement maximal de « Minimales » pour le zéro-déchet

C’est l’exemple à suivre ! En lançant « Minimales », deux jeunes femmes ont fait du zéro-déchet leur mode de vie et leur activité. Elles souhaitent aujourd’hui largement partager cette expérience avec

Sur le même sujet