Au Royaume-Uni, la barbe du Français Loïc Papillon fait sensation

Par Colin Porhel | Publié le 31/08/2022 à 17:23 | Mis à jour le 31/08/2022 à 17:27
Photo : Capture d'écran twitter
La barbe de Loïc Papillon est désormais célèbre au Royaume-Uni

Le jeune homme, commerçant de profession, a remporté samedi le premier prix d’un prestigieux concours de barbe à Rugby (Warwickshire). Une fierté pour celui qui est également champion de France de la plus belle barbe 2018.

 

Trois ans qu’il n’avait pas concouru. Depuis sa septième place aux championnats du monde 2019, Loïc Papillon s’était éloigné des compétitions de barbe. La faute au Covid, qui a provoqué l’annulation de la grande partie des concours, mais qui a laissé le temps au Côte-d’Orien d’entretenir son célèbre poil. Et pour son retour dans le jeu, le Français n’a pas déçu. Avec son incroyable barbe de trente centimètres, le père de famille a décroché le premier prix au concours britannique de Rugby, dans la catégorie « barbe naturelle et moustache stylisée » parmi les 180 concurrents présents sur place.

 

Mais si la participation à une telle compétition peut prêter à sourire, elle demande pourtant une préparation minutieuse. « Mon barbier m'a accompagné toutes ces années, mais pour l'Angleterre, il n'a pas pu se déplacer. Il m'a beaucoup préparé, il m'a montré des petits trucs. Depuis le temps, je sais préparer, la coiffer, mais il a su la mettre en forme », explique Loïc Papillon à France 3 Bourgogne-Franche-Comté.

 

Fier de sa victoire, il garde aussi en tête la bonne humeur régnant entre les participants. « Les compets, c'est génial on ne se prend pas au sérieux ! On passe un bon moment entre barbus du monde entier, même s'il y a la barrière de la langue, on passe de bonnes soirées. Ça permet aussi de voyager », affirme-t-il. Prochain objectif pour lui : briller aux championnats du monde 2023, qui se dérouleront en Allemagne.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale