Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 2269

Patricia Connell : « Créer un réseau équivalent à France services »

Par Colin Porhel | Publié le 20/05/2021 à 20:07 | Mis à jour le 20/05/2021 à 20:30
Photo : Patricia Connell
Une femme est debout devant un fond bleu

À l’approche des élections consulaires, qui auront lieu le 30 mai prochain au Royaume-Uni, Lepetitjournal.com vous présente les huit listes candidates dans la circonscription londonienne. Aujourd’hui, Patricia Connell, qui conduit la liste En Marche Ensemble !, revient sur ses projets et ses ambitions.

 

Pourquoi avez-vous décidé de vous présenter aux élections consulaires ?

Je vis au Royaume-Uni depuis près de 40 ans. Après avoir fait carrière dans le marketing, la communication et l'entrepreneuriat, je me suis impliquée au cours des dix dernières années au sein d’associations et de groupes de lobbying tels the3million, The People’s Vote, l’Union des Français de l’étranger ou encore New Sparks. Élue déléguée consulaire en 2015, je me présente cette fois en tant que tête de liste pour La République en Marche, car je suis convaincue qu’en tant que conseillère des Français de l’étranger, je pourrai contribuer d’autant plus aux réformes avec l’aide de nos élus et grâce au soutien du président de la République et de notre gouvernement.

Je sais par exemple à quel point la dématérialisation des services administratifs est une mesure qui doit être mise en place le plus rapidement possible pour simplifier les multiples démarches. Il est intolérable que nos concitoyens qui vivent éloignés de Londres soient encore obligés de s’y rendre pour renouveler un passeport ou une carte d’identité. Je continuerai à me battre pour que les Français du Royaume-Uni conservent leurs droits et leurs statuts, que ce soit au niveau de la préservation de leur retraite, d’une fiscalité plus juste (CRSG-CRDS), du setteld status ou encore de l'accès à l’enseignement supérieur et aux services de santé.

 

Comment définiriez-vous votre liste et son orientation politique ?

Nous sommes 26 Françaises et Français âgés de 21 à 60 ans à l’image de nos concitoyens. Notre liste rassemble des représentants de la société civile et du monde associatif ainsi que des personnes engagées politiquement (La République en Marche, Green Party, Lib Dem) vivant aux quatre coins du Royaume-Uni. Notre point commun ? Notre volonté d’agir et de faire bouger les choses.

 

Quels sont les trois principaux projets que vous portez ?

Notre liste réunit 26 personnes divisées en référents régionaux et thématiques, des experts qui portent ensemble des solutions pour répondre aux attentes de notre électorat. Tous les projets que nous portons sont classés dans trois catégories différentes : les mesures déjà mises en œuvre ou qui vont l’être très prochainement, celles qui seront appliquées dans les mois à venir, et celles qui vont mettre plus de temps à obtenir car il s’agit de batailles collectives, à l’image de la lutte contre le réchauffement climatique.

Parmi nos projets phares, nous souhaitons notamment améliorer l’accès aux services consulaires, les rendre plus à l’écoute, mieux adaptés et fonctionnels grâce à la dématérialisation des procédures. Nous voulons aussi créer un réseau sur le modèle « France-Service » afin d’assister les Français du RU dans leurs différentes démarches.

En matière d’éducation, les spécialistes du domaines présents dans notre équipe mettront leur expertise à disposition des familles, lors d’une permanence hebdomadaire. Les parents pourront ainsi faire le meilleur choix concernant la scolarisation de leur enfant ou l’apprentissage du français. Outre la problématique du visa, le Brexit a également fait émerger d’autres problèmes, à l’image de la reconnaissance des diplômes de nos étudiants français ayant obtenu leurs diplômes au Royaume-Uni. Nous allons travailler pour que ces derniers continuent d'être reconnus au sein de l'Union européenne.

 

Quel est, selon vous, le problème prioritaire à résoudre pour les Français établis au Royaume-Uni et comment comptez-vous y remédier ?

Bien sûr, un problème prioritaire pour une personne ne l'est pas forcément pour une autre. Néanmoins, deux problématiques à résoudre rapidement se distinguent. La première est d’accompagner tous les Français dans leurs démarches d’obtention du settled status d’ici au mois de juin. Un nombre trop important de nos compatriotes n’ont pas encore fait de demande. Le fait de penser que, du jour au lendemain, beaucoup vivront ici illégalement, me terrifie.

Par ailleurs, la pandémie et les confinements successifs ont fait naître des difficultés financières mais aussi psychologiques chez une multitude de nos concitoyens. Or, le temps d'attente pour un suivi psychologique auprès d’un médecin du National Health Service atteint parfois deux ans. Nous devons aider les Français du Royaume-Uni à obtenir l'aide dont ils ont besoin. En ce sens, nous avons commencé à créer un registre de thérapeutes prêts à donner de leur temps bénévolement pour aider ceux qui ne pourraient pas y avoir accès autrement et nous allons travailler étroitement.

Notre travail d'équipe ne s'arrêtera pas après les élections. Nous avons une tonne de projets que nous voulons mettre en place ou que nous sommes déjà en train de réaliser. Les élections ne sont qu'un début, pas une fin en soi.

 

Colin Porhel - journaliste

Colin Porhel

Etudiant en troisième année de licence en Langues Etrangères Appliquées à l’Université de Brest Occidentale (UBO).
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Londres

CARRIÈRE

Découvrez qui se cache derrière la voix du métro londonien

“Mind the gap between the train and the platform”. Cette annonce vous dit sûrement quelque chose, vous l’avez même probablement entendue des centaines de fois. Mais savez-vous qui se cache derrière ?

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MUSIQUE

Enzo de Hong Kong représentera la France pour l’Eurovision 2021

Enzo, le prodige musical de Hong Kong de 13 ans qui nous avait fait vibrer en 2020 au concours The Voice Kids, vient d'être désigné officiellement pour représernter la France à l'Eurovision

Sur le même sujet