Manon Lagrève : des plateaux télé à une pâtisserie pour l’Ukraine

Par Laurent Colin | Publié le 01/05/2022 à 14:23 | Mis à jour le 01/05/2022 à 14:40
Le dessert de Manon Lagrève pour le traiteur Colette à Londres

Nous avons vécu une parenthèse enchantée avec la visite de la pâtissière française Manon Lagrève dans nos bureaux. Une heure : le temps d’échanger sur son parcours, sa vie à Londres et sa collaboration en mai avec le traiteur Colette.

 

Rien ne destinait Manon Lagrève à devenir pâtissière. Née en Bretagne, à 40 km du Mont St-Michel, dans le petit village de Louvigné du Désert, ou dirait-on plutôt « Louvigné du Dessert », elle se souvient néanmoins déjà cuisiner avec sa grand-mère dès l’âge de cinq ans.

Titulaire d’un DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations), elle traverse la Manche une première fois pour devenir fille au pair et perfectionner son anglais.

Manon est immédiatement intriguée par tous les cupcakes qui trônent dans les vitrines de la capitale britannique. Une pâtisserie peu présente en France, mais devenue suzeraine à Londres.

D’une nature curieuse, elle commence donc à pâtisser à cette période et s’installe à Lille un an, le temps de décrocher sa licence en économie internationale. Son diplôme en poche, Manon revient à Londres et passe quatre années chez IBM en qualité de consultante IT.

L’entreprise organise régulièrement des concours internes de pâtisserie. « Je gagnais toujours, confie Manon avec un large sourire, et tout le monde me pousse alors à m’inscrire au concours du meilleur pâtissier de Grande-Bretagne ».

 

The Great British Bake Off est un show télévisé organisé chaque année. « Sur les 1 200 personnes inscrites, je suis sélectionnée parmi les dix finalistes et participe au tournage de huit épisodes de la saison 9. Je m’arrête aux portes de la demi-finale. La diffusion de ce programme entre septembre et décembre 2018 me fait gagner 80 000 followers sur Instagram et me conforte dans mon idée de me concentrer désormais sur cette activité. Aussi, je quitte IBM début 2019 et je consacre désormais 100 % de mon temps à la pâtisserie ».

 

Dès lors, la délicieuse histoire de Manon Lagrève se poursuit

« Je continue de développer mon site Manon’s Little Kitchen et de présenter des recettes faciles à faire avec la « French Touch » qui me caractérise. J’aime partager mes créations et mes petits secrets ». La notoriété de Manon ne cesse de grandir, et avec elle sa passion de redonner le goût du « home made ». Car la perception n’est pas la même des deux côtés de la Manche. « En France on dit je fais un gâteau, ici on dit je suis un pâtissier. Ce qui est banal pour nous peut vite devenir extraordinaire en Angleterre. Cela est comparable avec notre culture de recevoir à la maison en France. Ici les gens se retrouvent plus facilement au pub ou au restaurant. L’un de mes objectifs est donc d’inciter les personnes à inviter leurs proches chez eux et à tenter des choses ».

 

Le succès de Manon et son audience incitent également des marques comme Nespresso, Le Creuset, Citroën ou encore l’Occitane à se rapprocher d’elle pour en faire leur ambassadrice. La pâtissière blogueuse et instagrameuse devient aussi influenceuse.

 

Une collaboration presque naturelle avec le traiteur Colette de Londres

Le hasard fait bien les choses. Manon habite Clapham avec son mari et sa petite fille. Elle se rend de temps en temps dans l’une des boutiques Colette qu’elle apprécie particulièrement à l’heure du déjeuner. « Je réside juste à côté de ce traiteur français et je dois concéder être une grande fan de leur quiche lorraine, certainement l’une des meilleures de Londres. Un jour, la fondatrice voit mon compte instagram et me demande de créer une recette pour soutenir une opération caritative. Elle m’indique que 50 % des profits réalisés avec ma pâtisserie seront reversés à l’association de mon choix. J’ai choisi de soutenir bénévolement l’association « Save the children » qui est chère à mon cœur, avec des actions spécifiques orientées sur les enfants d’Ukraine ».

 

Un gâteau en édition limitée, jusqu’au 20 mai

Pendant trois semaines, il vous est possible de venir déguster sur place (ou emporter) le gâteau au chocolat aux cerises confites Amarena Morello, dont la recette a été confectionnée spécialement par Manon Lagrève. « Une pâtisserie gourmande et féminine, dont je partagerai évidemment la recette à ma communauté dans un mois, lorsque l’opération avec Colette sera terminée » confie Manon.

 

Quand une recette spéciale annonce l’arrivée d’un livre

Manon est fière de nous annoncer aussi en exclusivité la sortie imminente de son livre de recettes intitulé « Et voilà ! » bientôt disponible en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Australie. « Je prononce toujours ces deux mots lorsque je finis une recette ou que je sors une pâtisserie du four, le titre s’est donc imposé de lui-même, confie Manon tout en riant. « Ce sera un ouvrage avec des recettes 100 % sucrées, inspirées de mon enfance et de mes voyages. Il s’adresse à tout le monde avec des pâtisseries simples à réaliser donnant vraiment envie de se lancer ».

 

Pour en savoir plus sur le traiteur Colette

Situé à Wimbledon Village, Fulham et maintenant entre Clapham et Wandsworth, Colette est un traiteur familial dont la devise pourrait être : « La fabuleuse cuisine française, avec une légère influence britannique ». Chacune des adresses permet de se restaurer sur place ou d’emporter des spécialités ou plats de saison confectionnés par le chef exécutif David Jones. Vous y trouverez aussi toute une palette de vins et spiritueux raffinés, un comptoir « boucherie et charcuterie » et une gamme complète de fromages français soigneusement sélectionnés.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale