Mercredi 23 juin 2021

Crocs en stock !

Par Laurent Colin | Publié le 29/04/2021 à 15:16 | Mis à jour le 29/04/2021 à 15:26
Photo : Bernard Hermant - Unsplash
Les authentiques chaussures Crocs, marque américaine

Pandémie : pendez-moi ! Telles étaient les pensées parsemant mon esprit il y a déjà quelques mois. Et maintenant plus encore. La crise sanitaire à laquelle nous faisons tous face influe considérablement sur nos habitudes et l’esthète que j’essaie d’être prend en ce séjour funeste un grand coup au moral, et je dirais même plus… d’espadrilles derrière la tête.

 

Nous assistons en effet à un raz de marée planétaire. Les chaussures que je prendrais (peut-être) pour aller à la pêche aux moules, inondent brutalement le marché. Les ventes de Crocs, chaussures en caoutchouc multicolores, explosent littéralement avec des revenus en hausse de 64% sur le seul trimestre dernier. Tenez-vous bien, car cela équivaut à 331 millions de livres sterling de chiffre d’affaires pour le fabricant américain.

Les consommateurs seraient dit-on à la recherche de chaussures confortables pour rester à la maison. Que pensez-vous de la Crocs de couleur avec des chaussettes blanches. Confortable et très seyant. Le parfait tue-l’amour. Je bataille pour effacer cette image de mon esprit, mais me voilà soudainement contrarié pour y parvenir en constatant qu’une paire de Crocs - en or - s’est pavanée sur le tapis rouge des Oscars, arborée par le musicien américain “Questlove”, directeur musical des récompenses.

Moi qui pensais naïvement que pour séduire il suffisait de sortir sa « Gold » ? Eh bien non… il y a plus attractif que la gold card, mieux vaut s’armer désormais des incontournables “gold Crocs”.

Je veux bien que ces sabots en caoutchouc, initialement commercialisés pour les marins, les amateurs de sports nautiques et prisés par le personnel soignant soient légers et résistants aux odeurs, mais de là à devenir un porte-étendard de la mode ?

Ce 29 avril 2021, j’entre donc en résistance. La Crocs ne passera pas par moi ! En bon Français un peu pantouflard, je vais continuer de me faire livrer mes charentaises. Car oui, La charentaise française est bien vivante. La société Rivalin basée à Quimper a d’ailleurs remis la pantoufle emblématique au goût du jour. Après avoir passé le dernier semestre chaussé des « Charentaise hiver écossais Glasgow », je compte dès le mois de mai sauter dans mes nouvelles « Charentaise Frenchies vert anis ». Avec un smoking, l’accessoire fera un bien meilleur effet.

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
TRADITIONS

Mères et bébés indiens : on vous raconte la tradition et son évolution

Grossesse, accouchement, premiers jours du nouveau-né, chaque étape fait l’objet de recommandations, d’habitudes et de pratiques qui nous surprennent, nous émeuvent et nous interrogent. Décryptage !