Lundi 29 novembre 2021
TEST: 2269

Donnez-moi un Mary… à tout prix !

Par Laurent Colin | Publié le 04/05/2021 à 01:20 | Mis à jour le 04/05/2021 à 01:20
Mary, la nouvelle boisson alcoolisée rafraichissante née à Londres

C’est la phrase que nous allons de plus en plus entendre à Londres dans les prochains mois. Car Mary s’infiltre peu à peu dans les bars, pubs et restaurants de la capitale, pour le meilleur et rien que pour le meilleur. C’est promis.

 

Mary (à tout prix) n’est pas seulement une comédie romantique où apparait la pétillante Cameron Diaz. C’est une nouvelle boisson qui possède de nombreux arguments à faire valoir. Aussi, il y a de fortes chances que vous succombiez aux charmes de Mary, toujours partante pour un apéritif ou une soirée entre amis.

 

Mary, une cousine éloignée du gin

A première vue, Mary ressemble à un gin. Peut-être la forme de la bouteille et l’inscription sur l’étiquette : « low alcohol botanical blend ». Comme son cousin, cette nouvelle boisson est bien fabriquée à base de plantes, mais la méthode de production est totalement différente. Eric Sampers, l’un des quatre co-fondateurs de la marque, explique que « si nous étions à 40° d’alcool, ce serait un gin assez exotique au regard du basilic, du thym et de la sauge qui donnent à Mary un caractère à part ». Or ce n’est pas le cas, Mary ne titre qu’à 6° d’alcool. En plus des trois plantes précédemment mentionnées qui poussent dans nos jardins et se retrouvent souvent dans nos assiettes, Mary est composée d’autres éléments structurants que l’on retrouve traditionnellement dans le gin. A savoir : baies de genièvre, racines d’angélique et graines de coriandre. Six plantes auxquelles sont ajoutées un soupçon d’aiguilles de pin de Sibérie.

Pour revenir à l’élaboration, un gin est préparé à partir de plantes qui macèrent toutes dans un alcool avant d’être distillé dans le même alambic. Mary est quant à elle composée d’un assemblage d’essences botaniques mélangées avec une petite quantité d’alcool de grain neutre en goût. Chaque plante a une méthode d’extraction différente permettant d’optimiser ses spécificités aromatiques.

 

Si Carole a du bouquet, Mary aussi

Nous sommes donc tout proches des codes de la parfumerie. D’ailleurs, pour trouver la bonne recette et le bon équilibre, la conception finale a été confié à un « nez ». C’est dans un laboratoire qu’est née Marie, bébé fruit de plusieurs éprouvettes savamment assemblées. A force de concentration et de recherches… et de concentration d’arômes, un liquide de caractère a pu éclore. Un alcool léger, mais puissant et agréable au goût, qui même une fois mélangé avec du tonic, garde tout son caractère.

 

Mary sait prendre soin de votre ligne

Si Mary n’affiche que 6° d’alcool, cela lui permet aussi, à la différence d’autres boissons, d’être très pauvre en calories. Exactement 9 calories pour 25 ml. A titre de comparaison c’est 11 fois moins qu’un verre de vin, 6 fois moins qu’une vodka et 18 fois moins qu’une bière (pour 33 ml). Mary séduit donc tous les Londoniens qui surveillent leur alimentation et leur consommation d’alcool. Le compromis parfait pour arrêter le gin… et continuer de rentrer dans ses jeans.

 

Mary arrive toujours en forme au travail

Lorsque l’on habite en ville, il faut essayer de tout concilier : famille, santé, carrière, vie sociale… Aussi, nous sommes tous à la recherche d’une vie saine, mais sans vouloir nous priver de ce qu’une grande métropole a à nous offrir : les soirées et les « afterwork » autour d’un verre. Mary se pose en boisson parfaite car elle répond à toutes ces contraintes et aspirations. Avec elle, il est possible de boire un verre le soir, d’aller en salle de sport tôt le lendemain matin et d’avoir une journée productive ensuite.

 

Mary est fan de cocktails

A Londres comme dans de nombreuses villes et capitales, la « culture cocktail » s’est fortement développée ces dernières années. Beaucoup de consommateurs recherchent ces instants empreints à la fois de convivialité et de sophistication. Heureusement Mary dispose d’un caractère très souple et s’adapte à toutes les situations et lieux. Elle sera à l’aise à votre domicile, simplement mélangée à du tonic, ou se pliera à tous les caprices des bar tenders les plus créatifs à la recherche de nouvelles recettes, pour une expérience autant gustative que visuelle.

 

Mary, nouvelle boisson alcoolisée née à Londres

 

Mary s’invite partout avec vous !

La bonne nouvelle est qu’on peut emmener Mary partout avec nous. Pour un week-end à la campagne du côté de Windsor ou en bord de mer à Brighton. Un pique-nique sur la colline de Primrose Hill ou dans le jardin de vos amis installés à Clapham. Glissez Mary dans votre panier, n’oubliez pas deux bouteilles de tonic et un sac de glace.

 

Mary, la petite nouvelle, est d’un naturel très rafraichissant…

Lorsque le soleil donne, les 6° d’alcool de Mary sont assurément moins assommants que les 40° d’un whisky et son goût a plus de chances de plaire à tous les palais. La combinaison faible teneur en alcool et en calories, le parfum équilibré des plantes et le tout servi « en verre piscine » avec beaucoup de glace et de tonic, donne une boisson très rafraichissante. Le printemps et l’été se prêtent donc parfaitement bien à l’expérience Mary and Tonic ou Mary and Soda. La bonne recette : un tiers Mary et deux tiers Tonic. Santé !

 

> Pour inviter Mary à votre domicile c’est ici : drink-mary.com

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir