Boris Johnson s’engage à assurer la production de tests au Royaume-Uni

Par Benjamin Wettling | Publié le 02/04/2020 à 19:23 | Mis à jour le 03/04/2020 à 11:53
Photo : swab - pixabay
tests boris johnson coronavirus covid-19

Alors que le premier ministre continue de désigner la production de tests comme une issue vers la sortie de crise, le secteur privé propose son aide.

Augmenter la capacité de test : voilà le meilleur moyen de combattre efficacement l’épidémie de coronavirus qui paralyse actuellement la Grande-Bretagne. Le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, a réaffirmé son engagement dans cette direction en promettant de « booster » la production de tests dans un futur proche. Or, la solution pourrait bien être de se tourner vers le secteur privé.

Les laboratoires privés à la rescousse ?

C’est l’une des critiques principales qu’a reçu le gouvernement quant à sa gestion de la crise. Pourquoi les laboratoires privés n’ont-ils pas encore été enrôlés pour aider à la production de tests ? Du côté de la direction du PHE, Public Health England, on se décharge de toute responsabilité. C’est un autre organe gouvernemental, Office for Life Sciences, qui est en réalité chargé de la collaboration avec le secteur privé. Une aide qui serait plus que bienvenue : le Royaume-Uni teste actuellement moins de 10 000 personnes par jour. C’est beaucoup moins que ses pays voisins, mais avec l’apport des laboratoires privés la donne pourrait bien changer. Cette collaboration pourrait porter le nombre de tests journaliers à « au moins 10 000, sinon plus » selon le Professeur Paul Cosford, directeur médical du PHE.

La question des tests divise

Mais en réalité, même au sein du gouvernement des dissensions se sont créées sur la question. Pour certains, la priorité ne doit pas être mise sur les tests, mais sur le comportement de chacun face aux consignes sanitaires. La production de tests ne serait qu’un objectif secondaire, contrairement à la mise en place des règles de distanciation sociale qui seraient les seules à pouvoir lutter efficacement contre la propagation du virus. L’avis de Johnson est clair : « il est crucial que les personnes contaminées puissent être testées positives et prendre les mesures nécessaires pour se confiner chez soi comme je le fais et beaucoup d’autres également ».

Alors que seule une infime partie des membres du NHS a été testée à ce jour, le recrutement du secteur privé se positionne donc comme la meilleure solution possible afin de décupler la production de tests.

Sur le même sujet
Benjamin Wettling journaliste Londres

Benjamin Wettling

Étudiant en 3ème année à Sciences Po Aix. Passionné du septième art, mais pas quand c'est Neymar qui fait son cinéma à la Coupe du Monde.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale