Lundi 25 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Que peut-il m’arriver si je ne respecte pas le confinement ?

Par Lorenzo Consolazione | Publié le 01/04/2020 à 16:45 | Mis à jour le 02/04/2020 à 11:13
Photo : Unsplash
coronavirus règles sanctions

Le Royaume-Uni est en confinement depuis maintenant un peu plus d’une semaine. Le gouvernement et plus particulièrement Boris Johnson ont appelé tous les citoyens à rester chez eux. Mais alors quelles sont les règles à suivre pendant ce confinement et quelles conséquences si l’on ne les respecte pas ?

 

Comme le reste du monde, les citoyens britanniques ont l’obligation de rester chez eux à quatre exceptions près. Vous pouvez bien évidemment encore sortir pour faire des courses de première nécessité, comme acheter de la nourriture ou des médicaments. Si les sorties pour faire de l’exercice ont été interdites en France, au Royaume-Uni, il vous est encore possible d’aller courir, marcher ou faire du vélo. Vous pouvez également sortir pour prodiguer des soins ou aider une personne vulnérable. En ce qui concerne les travailleurs, vous pouvez toujours vous rendre à votre travail mais uniquement lorsqu’il vous est impossible de le faire depuis chez vous, ou que vous êtes considéré comme un “travailleur clé”.

Mais sortir est devenu un luxe dont il ne faut pas trop abuser sous peine de sanctions plus ou moins sévères. Si une personne refuse de se conformer à la réglementation, par exemple si elle refuse de rentrer chez elle sur ordre de la police, les agents peuvent lui infliger une amende sur place de 60 £, réduite à 30 £ si elle est payée dans les 14 jours. Si la personne continue à sortir sans raison valable, elle peut se voir infliger des amendes supplémentaires pouvant aller jusqu'à un maximum de 960 £.

Dans les cas les plus extrêmes, la police peut inculper quelqu'un de l'infraction pénale la plus grave, à savoir la violation de la « réglementation sur le coronavirus ». Dans ce cas-là, la police peut embarquer la personne en infraction jusqu’au commissariat. Cela pourrait conduire à une condamnation devant un tribunal de première instance et à une amende illimitée.

Pourtant, il semblerait y avoir un décalage entre la parole et les actes. Les ministres et la police ayant déclaré qu'ils adoptaient "des approches radicalement différentes". Le gouvernement a été accusé d'envoyer des "messages contradictoires" qui "ajoutent du chaos et alimentent l'anxiété". Christine Jardine, porte-parole des affaires intérieures des libéraux démocrates a déclaré que la majorité des citoyens étaient prêts à se conformer aux directives, mais que le gouvernement devait clarifier son message.

En ces temps exceptionnels, ces mesures peuvent bien évidemment être changées ou modifiées en fonction des circonstances.

Lorenzo Consolazione journaliste Londres

Lorenzo Consolazione

Franco-italien, la chose que je déteste le plus est la routine. Ainsi, je suis toujours à la recherche de nouveaux sujets à vous faire découvrir.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet