TEST: 2269

Bilan mitigé pour la deuxième semaine du plan Eat ou to Help Out

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 20/08/2020 à 12:48 | Mis à jour le 20/08/2020 à 12:58
Photo : Toa Heftiba - UNSPLASH
eat out help out

Si le nombre de couverts servis continue d’augmenter, les employés des restaurants font face à des actes d’incivilité qui les poussent à se retirer du plan.

Comme évoqué dans notre article de la semaine dernière, le programme visant à faire revenir les britanniques dans les restaurants pour aider le secteur gravement touché par la crise est jusqu’ici un succès. La semaine dernière ce sont plus de 10 millions de couverts qui ont bénéficié de la réduction offerte par le gouvernement. Pour la deuxième semaine, du 11 au 13 août donc, ce sont plus de 24 millions de couverts qui ont été servis, portant le total à 34 millions pour une addition moyenne de 5 livres. Le coût du programme s’élève actuellement à 180 millions de livres mais le gouvernement s’attend à ce que les chiffres augmentent. En effet, seulement la moitié des restaurants inscrits dans le programme ont commencé à faire leur demande de remboursement.

Pourtant, au-delà des chiffres satisfaisants, nombreux sont les restaurateurs qui expriment leur mécontentement voire leur exaspération face à l’attitude des clients. Tout d’abord, le programme fonctionnant du lundi au mercredi, les restaurateurs voient l’affluence grandir dans ces jours de la semaine. Parfois bien au-delà de la fréquentation habituelle de leurs restaurants sur une période normale. Mais les règles sanitaires, et notamment la distanciation sociale, limitent la capacité d’accueil des établissements. Il n’est pas rare qu’ils se retrouvent contraint de refuser des clients. La semaine dernière, la police de la ville de Leicester a dû intervenir pour faire respecter les règles de distanciation face à la formation de longues files d’attente devant les restaurants. De plus, la plupart des restaurants n’ont pas repris leur rythme de fonctionnement d’avant la crise. Le nombre de serveurs et de cuisiniers reste parfois limité. Ajouté à la forte affluence, cette situation rallonge le temps d’attente des clients. Plusieurs employés du secteur ont témoigné sur les réseaux sociaux des réactions désagréables et parfois violentes des clients. Enfin, dans la deuxième partie de la semaine, lorsque la réduction ne s’applique pas, l’affluence dans les restaurants a plutôt tendance à baisser.

Face à la colère des clients qui ne comprennent pas la situation des restaurateurs beaucoup d’entre-eux ont décidé de se retirer du programme. Il n’existe pas encore de statistiques officielles mais ce chiffre est estimé à plusieurs dizaines.

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale