Baisse ou augmentation du nombre de SDF à Londres ?

Par Fiona Barrile | Publié le 28/02/2020 à 17:08 | Mis à jour le 28/02/2020 à 17:16
Photo : Adobe stock
Londres sans-abris SDF chiffres gouvernement

Ce jeudi 27 février, le gouvernement britannique a publié, comme chaque année, le nombre de sans-abris au Royaume-Uni. Or, quelques incohérences ont été soulevées…

 

C’est avec fierté que le gouvernement britannique a annoncé cette année que le nombre de SDF, à Londres, a diminué pour la première fois en six ans. En effet, d’après les chiffres révélés ce jeudi, ils étaient 1 136 à dormir dans les rues en automne 2019, contre 1 283 les années précédentes. À l’échelle nationale, pour la deuxième année consécutive, une baisse majeure est observée avec 4 266 sans-abris.

Des chiffres mensongers ?

Alors que cette étude semble prometteuse, certaines incohérences sont observées. Premièrement, le nombre de SDF au Royaume-Uni, aurait augmenté de plus de 150% en neuf ans et triplé depuis 2010, à Londres. Aussi, du côté du City Hall, l’image dépeinte est bien plus sombre : l’année dernière 9 000 personnes dormaient dans les rues de la capitale. Et d’après une enquête de la BBC, 25 000 sans-abris ont été recensés par des comités, à travers le pays, durant l’année 2019. Soit cinq fois plus que le nombre révélé par le gouvernement.

Pourquoi de telles différences ?

Ces incohérences sont dues à la façon dont le ministère réalise ses études. En effet, chaque année, cette étude est effectuée en une seule nuit en octobre ou novembre. Or, plusieurs sans-abris logeant dans des refuges ne sont pas pris en compte. De même pour les personnes résidant temporairement dans des accommodations ou hôtels. Les chiffres récoltés ne donnent aussi aucune indication sur les individus qui ont été SDF récemment ou ceux qui risquent de le devenir.

Les mesures du gouvernement

Le Premier ministre, Boris Johnson, a néanmoins annoncé que le gouvernement allait fournir un investissement supplémentaire, à hauteur de 236 millions de pounds, pour aider les SDF. Il a aussi engagé Louise Casey, l’ancienne directrice de l’unité des sans-abris au cours du mandat de Tony Blair, afin qu’elle puisse faire un examen identifiant les causes qui amènent les personnes à vivre dans la rue. Néanmoins, ces promesses n’ont pas empêché Sadiq Khan d’exprimer sa colère face au manque d’action du gouvernement.

Fiona Barrile, Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice

Fiona Barrile

Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale