Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Au Royaume-Uni, une prime de £350 pour accueillir chez soi les réfugiés ukrainiens

Drapeaux britanniques et ukrainiens Drapeaux britanniques et ukrainiens
Karollyne Hubert - Unsplash
Écrit par Léonie Bayon
Publié le 14 mars 2022, mis à jour le 14 mars 2022

Le Royaume-Uni offrira un bonus aux ménages qui ouvriront leur foyer aux réfugiés ukrainiens pour une période minimum de six mois.

 

Tout ménage installé au Royaume-Uni sera éligible à la prime s’il a la possibilité d’offrir une chambre ou une propriété à un ou plusieurs Ukrainiens. D’après une étude, un Britannique sur dix serait prêt à accueillir un réfugié ukrainien. Un élan de solidarité inédit pourrait avoir lieu à partir de la semaine prochaine.

 

Les particuliers, associations et même les entreprises pourront proposer leur logement via un site web spécialement créé à la fin de cette semaine. Les hébergements seront contrôlés afin de fournir des logements décents. Les profils des hôtes seront eux aussi vérifiés. Michael Gove, le Secrétaire d'État à l'Égalité des chances, au Logement et aux Communautés en appelle à la population pour fournir ensemble un « effort national » et faire face aux besoins du nombre croissant de réfugiés.

 

Environ quatre millions d’Ukrainiens pourraient fuir leur pays

Cette décision fait suite à une demande de mesures adaptées face à l’accueil des réfugiés ukrainiens, le gouvernement britannique étant une nouvelle fois critiqué pour sa gestion de la crise. En cause, un délai de réaction trop long face à la vague migratoire selon l’opposition, et une rigidité quant à l’accueil des Ukrainiens. Les associations d’aide aux migrants reprochent aussi à Boris Johnson de ne pas avoir préparé le pays à cette vague migratoire à la fois gigantesque et soudaine, laissant à l’abandon les Ukrainiens souhaitant rejoindre le pays.

 

Pourtant, selon les Nations Unies, le nombre de réfugiés pourrait atteindre les quatre millions, alors même qu’il y a encore quelques jours, cette estimation s’élevait à deux millions.

 

Un dispositif d’accueil insuffisant

Les associations ont déploré le maintien de la demande de visa pour les Ukrainiens fuyant leur pays. Selon elles, la réponse du gouvernement n’est pas assez solidaire, les visas restant difficiles à obtenir. Concernant ceux qui obtiendraient le précieux sésame, les experts craignent que beaucoup d’entre eux soient contraints à vivre dans la rue, faute d’aide au logement.

 

En réponse, le gouvernement a annoncé dimanche la mise en place du programme « Homes for Ukraine », permettant aux réfugiés ukrainiens de pouvoir fuir en Grande-Bretagne même s’ils n’ont aucun membre de leur famille dans le pays. Une réponse bien accueillie mais toujours considérée insuffisante par une partie de la population. Pour l’instant, le Royaume-Uni a accordé environ 3 000 visas et les conditions d’obtention devraient être allégées. Il y a six jours, la France comptait, elle, 5 000 Ukrainiens sur son sol et s’est engagée à en accueillir 20 000 ou plus.

 

La prime versée aux hôtes est quant à elle qualifiée de « gadget » par les associations d’aide aux réfugiés, qui estiment qu’elle permettrait davantage au gouvernement de se débarrasser du problème plus que d’offrir un réel dispositif gouvernemental. Les associations déplorent un effort moins important que l’Union Européenne qui a lancé une stratégie d’accueil commune et abandonné la procédure de visas pour les ressortissants ukrainiens.

 

 

 

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions