Vendredi 24 septembre 2021
TEST: 2269

Théâtre : Sir Andrew Lloyd Webber contraint d’annuler la première de Cendrillon

Par Marie Benhalassa-Bury | Publié le 20/07/2021 à 17:27 | Mis à jour le 20/07/2021 à 17:52
Photo : Wikimedia Commons
Cinderella_London_2021

Un seul cas de Covid parmi sa troupe aura fait déchanter le dramaturge. Le père de Cats et de The Phantom of the Opera regrette le désintérêt du gouvernement envers une industrie déjà “à genoux”.

 

La première de « Cendrillon », comédie musicale portée par l’illustre Sir Andrew Lloyd Webber, est à nouveau annulée, l’un des membres de la troupe ayant contracté le Covid. Tous les autres acteurs ont pourtant présenté un test négatif.

 

La controversée application de « Test and Track » du NHS, laquelle « ping » (alerte) les cas contacts afin de les soumettre au processus d’auto-isolement, a de nouveau frappé. Cette règle demeure en vigueur jusqu’au 16 août, contrairement à nombre de restrictions levées hier 19 juillet, dans le cadre du Freedom Day. Le compositeur déplore un système « complètement, mais alors complètement intenable ». Dans un communiqué, il a avancé les causes de ces annulations : « l’un des acteurs, qui n’était censé faire qu’une apparition brève au sein de la pièce, a été testé positif. ». Par souci de précaution, la troupe avait déjà annulé deux premières représentations ce samedi 17 juillet. Malgré les tests PCR réalisés par la suite, prouvant tous que les acteurs ne portaient pas le virus, l’obligation de quarantaine infligée par l’application aura contraint Sir Andrew Lloyd Webber à annuler ses représentations à venir.
 

Dans un cri du cœur, le dramaturge de renom a exprimé toute sa peine : « l’industrie du théâtre est à genoux », assure-t-il. D’aucuns lui conseillent de performer à Broadway, ce qu’il refuse, en concédant néanmoins, non sans sarcasme, qu’il s’attend à pouvoir ouvrir le bal « en 2084 ». Peu indulgent envers les ministres, il ajoute qu’il leur faut à tout prix « nous écouter » : une « dernière chance pour eux de démontrer d’un quelconque intérêt de leur part envers le théâtre ».

Si la situation d’Andrew Lloyd Webber peut inspirer l’empathie, certains ne sont pas de cet avis. Le critique Mark Shenton a ainsi tweeté « Personne ne l’a forcé à essayer de produire une nouvelle comédie musicale au milieu d’une pandémie. Et pourtant, c’est apparemment de la faute de tous les autres, mais certainement pas de la sienne. ».

 

Le Tweet de Mark Shenton

 

Que l’on soit ou non sensible aux aléas du créateur de Cats, les plus petites productions restent dépourvues, elles, de l’alternative Broadway. Difficile d’imaginer qu’elles puissent compter sur la notoriété et les moyens d’un Lloyd Webber pour repousser l’échéance. Derrière le quasi-milliardaire se cache bel et bien une industrie “à genoux”.

 

Marie Benhalassa - Journaliste Londres

Marie Benhalassa-Bury

Etudiante à Sciences Po Aix, curieuse de tout, ancienne expatriée à Brighton avant de rejoindre l'équipe de rédaction de Londres
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Londres ?

ACTIVITÉS SPORTIVES

Mon run du dimanche à Canal Road

La présence de nombreux espaces verts à Londres offre de multiples idées pour les amateurs de jogging. Le week-end dernier, j’ai pu découvrir un superbe trajet dans le quartier de Tower Hamlets.

Expat Mag

Bangkok Appercu
GASTRONOMIE

Le chef étoilé Arnaud Dunand Sauthier se met à son compte à Bangkok

Après neuf ans à la tête du restaurant doublement étoilé Le Normandie à Bangkok, le chef Arnaud Dunand Sauthier s’apprête à ouvrir un restaurant gastronomique et un bistrot au printemps 2022. 

Sur le même sujet