Samedi 19 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RUGBY – Angleterre/Barbarians : Une saveur d’antan

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 01/06/2010 à 00:10 | Mis à jour le 13/11/2012 à 15:16

Dans le rugby de haut niveau, la saison est faite de challenges importants, et les aficionados ont parfois besoin d'une atmosphère différente. Dimanche, cette rencontre alléchante opposant l'équipe d'Angleterre aux Barbarians dans l'antre de Twickenham, était l'occasion d'un décryptage de ce sport

 

Les Anglais face à ceux que l'on appelle familièrement Baa-Baas... Qui sont ces fameux Barbarians ? Fondé en 1890, ce club de rugby à XV est une équipe de joueurs professionnels internationaux sélectionnés sur invitation, privilégiant essentiellement le jeu d'attaque. Ils ont la particularité de n'avoir ni terrain, ni vestiaire... et conservent pour l'occasion les chaussettes de leur club d'origine.

Feindre les passes

Pour les novices, le rugby a tout l'air d'un rite initiatique... Certaines phases de jeu ressemblent à un véritable chantier. A regarder se former une mêlée ouverte, on dirait presque une fourmilière à la recherche du festin. Mais ce qui apparaît comme une splendide bataille est en fait un jeu très rangé.

Le défi, pour le porteur du ballon, consiste soit à éviter les joueurs, soit à feindre les passes, un peu comme un toréro se jouant du taureau. Lorsqu'il y a un point de fixation ? pour faire simple - un regroupement de joueurs (maul), le malheureux se retrouve acculé sous le tas des autres colosses. Dans ce cas de figure fréquent, les différents "belligérants" font fi de l'énergie cinétique produite. Ce n'est que lorsque l'un des deux joueurs parvient à s'extirper de toute cette masse que l'envolée rugbystique prend toute sa forme. Il se construit alors un jeu de passe-passe, une jonglerie de ballon ovale... Et là, le rugbyman ressemblerait presque à un petit rat de l'opéra. Le joueur, ballon en main, dans un pur moment de grâce, file vers l'essai.

Dans ce sport, si l'on s'explique à coups de belles empoignades, de plaquages, on ne triche pas. C'est la magie de l'ovalie.

Magali Barthès (www.lepetitjournal.com - Londres) Mardi 1er juin 2010

Quelques données du match
Angleterre 35 ? Barbarians 26
Homme du match : Mark Cueto (Angleterre)

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet