TEST: 2269

Royaume-Uni : 1er dose ou rappel de 3ème dose, plus besoin de rendez-vous désormais

Par Lili Auriat | Publié le 01/11/2021 à 12:46 | Mis à jour le 01/11/2021 à 13:02
Photo : Istockphoto- unslpash
Clinique Walk-in

Alors que le nombre de contaminations quotidiennes reste toujours aussi élevé au Royaume-Uni, la vaccination est de plus en plus facile d'accès. Que ce soit pour une première ou une troisième dose, les vaccins sont à présent disponibles dans les cliniques sans rendez-vous.

 

Près de 40 000 nouveaux cas et une centaine de décès par jour, les chiffres stagnent au Royaume-Uni autour de moyennes guère réjouissantes. Pour lutter contre une vaccination tardive des adolescents et une campagne de doses « booster » qui est loin de battre son plein, les cliniques s’ouvrent à la vaccination sans rendez-vous.

 

En point de mire, la vaccination des adolescents britanniques

Après près d’un mois et demi de campagne de vaccination, les 12-15 ans restent encore peu vaccinés au Royaume-Uni, favorisant ainsi la circulation du virus dans les écoles. Bien que cette catégorie de la population présente bien moins de risques de souffrir de cas aggravés de Covid-19, le gouvernement incite tous et toutes à aller se faire vacciner au plus vite pour éradiquer la pandémie. C’est pourquoi, à partir d’aujourd’hui, les adolescents pourront se faire vacciner sans rendez-vous dans certaines cliniques médicales.

Sur le site du NHS, il est possible de vérifier où se trouve la clinique la plus proche et si elle propose des rappels et des vaccins pour les 12 à 15 ans. Le NHS England a déclaré que presque toutes les personnes inscrites auprès d'un médecin généraliste vivaient en moyenne à moins de 16 km d'un site de vaccination fixe.

 

La campagne de booster placée au centre de la stratégie du gouvernement britannique

Le Ministre de la Santé, Sajid Javid, l’a répété à de nombreuses reprises lors de sa dernière conférence de presse, le gouvernement britannique « détient les doses de vaccins, il ne manque plus que des bras ». La campagne de rappel constitue un élément central de la stratégie du gouvernement pour limiter la pression sur les hôpitaux. Alors qu’il a été prouvé que l'immunité des deux premières doses diminue avec le temps, en particulier chez les personnes âgées et les groupes à risque, la campagne de rappel peine à trouver des patients au sein de l’archipel.

L’hiver approche et avec lui le risque d’une nouvelle vague de Covid-19. Pourtant, seulement environ la moitié des 12 millions de personnes éligibles pour une troisième dose de vaccin, a été vaccinée. Le gouvernement souhaite donc faciliter la vaccination en permettant aux personnes éligibles de recevoir leur troisième dose sans rendez-vous dès aujourd’hui. Les personnes concernées par ce rappel sont actuellement, les personnes âgées de 50 ans et plus, les personnes vivant et travaillant en EHPAD, les travailleurs de la santé et des services sociaux de première ligne, les personnes âgées de 16 ans et plus ayant un problème de santé qui les expose à un risque de tomber gravement malades à cause du Covid-19, les personnes âgées de 16 ans et plus qui s'occupent d'une personne à haut risque de contracter le virus, et les personnes âgées de 16 ans et plus qui vivent avec une personne plus susceptible de contracter des infections.

Afin de répandre encore plus largement la campagne de rappel, les directives de vaccination ont aussi été modifiées vendredi dernier, afin de permettre aux résidents des maisons de soins et à certaines personnes vulnérables de recevoir leur vaccin de rappel Covid un mois plus tôt.

 

Lili Auriat - Journaliste Londres

Lili Auriat

Lili Auriat, étudiante à Sciences Po Aix, parisienne et passionnée de sport et de voyage.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale