Plusieurs pays occidentaux vont envoyer de nouvelles “armes létales” en Ukraine

Par Léonie Bayon | Publié le 01/04/2022 à 14:22 | Mis à jour le 01/04/2022 à 14:35
Photo : Cibi Chakravarthi - unsplash
avion de chasse volant dans le ciel britannique_0

La conférence organisée autour du soutien militaire à l’Ukraine a constaté le manque d’efficacité des armes actuellement envoyées, et la nécessité de déployer davantage de moyens, notamment via l’envoi d’armes létales.

 

Le ministre de la Défense britannique Ben Wallace a annoncé, après une conférence réunissant plus de trente-cinq pays ce jeudi, que la possibilité d’envoyer d’autres types d’armes était en discussion. Le Royaume-Uni, qui a organisé la conférence, continue de vouloir peser diplomatiquement dans le règlement du conflit qui oppose la Russie à l’Ukraine.

 

« Plus d’aide létale donnée à l’Ukraine »

À l’issue de la conférence, les pays de l’Ouest ont conclu au manque de moyens militaires dont dispose l’Ukraine face aux attaques russes. Ben Wallace a donc annoncé que certains des pays présents s’engageaient à fournir « plus d’aide létale à l’Ukraine ». Les nouvelles armes réclamées depuis longtemps par Volodymyr Zelensky comprennent des missiles longue portée pour se défendre contre les tirs d’obus de l’armée russe, notamment dans la ville de Marioupol. Les tanks et autres armes dévastatrices ne seront en revanche pas fournies par l’Occident, malgré les demandes du président ukrainien.

 

Ces deux dernières semaines, Zelensky a supplié les pays de l’Ouest de lui fournir plus de moyens, les troupes ukrainiennes étant incapables en l’état de contrer durablement l’armée russe qui « utilise tout son arsenal » contre elles.

 

Certains pays de l’OTAN plus réticents à fournir des armes

Les engagements promis par les pays présents restent inégaux. Sur les quelque trente-cinq pays présents, dont les Etats-Unis, le Japon ou la Nouvelle-Zélande, beaucoup s’inquiètent à l’idée de fournir directement leurs propres armes aux forces ukrainiennes. Ces pays craignent de possibles représailles de la Russie à la vue d’armes occidentales, notamment des avions de chasse. Quant à la menace nucléaire, elle continue de planer sur les soutiens de l’Ukraine, entretenue par les propos de Vladimir Poutine.

 

Les engagements pris par une importante partie des pays invités à la conférence restent flous. A défaut d’envoyer leurs équipements, il est très probable que plusieurs pays choisissent d’envoyer de l’argent pour permettre à l’Ukraine d’acheter ses propres armes.

 

Le Royaume-Uni, chef de file du soutien apporté à l’Ukraine

Le Royaume-Uni s’est imposé comme le leader européen de l’effort international de soutien à l’Ukraine, adoptant une posture ferme et sans concession face à la Russie. Le pays fournit une part importante des missiles envoyés à l’armée ukrainienne. Depuis janvier, le Royaume-Uni a envoyé plus de quatre mille missiles antichars pour un coût de 120 millions de livres. Si bien que les soldats ont pris l’habitude de clamer « God save the Queen » avant de lancer un missile britannique sur les forces russes, a révélé la semaine dernière le Sunday Times.

 

 

Léonie Bayon journaliste stagiaire à Londres

Léonie Bayon

Etudiante à Sciences Po en stage à la rédaction. Passionnée et aspirante journaliste.
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Franzosen lun 04/04/2022 - 11:07

J´estime qu´il vaut mieux que la Russie fasse disparaisse l´Ukraine de la carte du monde,puisque pour les Russes,l´Ukraine est pays de drogués,de nazis et un pays qui tue les Russes.

Pourquoi aider ce pays ?

Cette guerre fera de la place pour les Russes.Prix Nobel de la Paix 2022 à Poutine

Répondre
Commentaire avatar

Franzosen lun 04/04/2022 - 11:07

J´estime qu´il vaut mieux que la Russie fasse disparaisse l´Ukraine de la carte du monde,puisque pour les Russes,l´Ukraine est pays de drogués,de nazis et un pays qui tue les Russes.

Pourquoi aider ce pays ?

Cette guerre fera de la place pour les Russes.Prix Nobel de la Paix 2022 à Poutine

Répondre

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale