Paris demande à Londres de simplifier la délivrance de visas aux réfugiés ukrainiens

Par Stéphane Germain | Publié le 02/03/2022 à 14:41 | Mis à jour le 03/03/2022 à 12:05
Photo : Garry Knight - Wikimedia Commons
réfugiés ukrainiens visa Europe invasion Russie poutine

Mardi 1er mars, la France a sommé le Royaume-Uni d’assouplir ses conditions d’octroi de visas aux réfugiés ukrainiens qui fuient leur pays face à l’invasion russe.

 

Le Royaume-Uni a été critiqué en interne et à l’international pour son manque de générosité face à l’accueil des réfugiés ukrainiens. Le Premier ministre Boris Johnson a en effet annoncé dimanche que les résidents britanniques ne pourraient faire venir que les membres de leur famille “immédiate” résidant en Ukraine.

 

La France déplore une “lourdeur administrative” pour obtenir des visas

“Nous avons attiré l'attention des autorités britanniques sur les difficultés liées au manque d'informations et au caractère trop restrictif de ce régime”, a confié à l'AFP un conseiller français de l'exécutif. “À ce stade, ils ne délivrent pas de visas sur place, mais dans leurs consulats et ambassades”, ajoute le conseiller, qui souligne une “lourdeur administrative” inutile et contraignante pour des personnes dans une situation de grande urgence.

 

Interrogé mardi matin sur Sky News, le vice-Premier ministre et ministre de la Justice britannique Dominic Raab a assuré “comprendre les difficultés” et “travailler pour y remédier”. Priti Patel avait déjà montré lundi un premier signe d'assouplissement, annonçant que si des proches de Britanniques “ne remplissent pas les critères habituels (pour obtenir un visa) mais passent les contrôles de sécurité, la permission d'entrer au Royaume-Uni leur sera accordée”.

 

La France et l’Union Européenne se préparent à l’accueil des réfugiés ukrainiens

En France, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a réaffirmé lundi la volonté du pays de “donner l’asile à tous les Ukrainiens qui arriveront en Europe”. L’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) a commencé à recenser les places disponibles, et les mairies commencent à s’organiser pour l’accueil des réfugiés dans les villes françaises.

 

Dans l’espace Schengen, les Ukrainiens peuvent circuler sans visa et y demeurer 90 jours. Dimanche, les ministres de l’Intérieur de l’Union Européenne (UE) se sont réunis à Bruxelles et ont soutenu, à l’immense majorité, la décision de leur octroyer une protection temporaire qui leur permettra de rester jusqu’à trois ans et de travailler.

 

Stéphane Germain - Journaliste

Stéphane Germain

Rédactrice en chef Lepetitjournal.com Londres. Journaliste passionnée et inlassable curieuse.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale