Londres ne veut plus être surveillée par des caméras chinoises

Par Damien Bouhours | Publié le 25/11/2022 à 16:26 | Mis à jour le 25/11/2022 à 16:31
Une camera de surveillance chinoise à Londres

La Chine ne surveillera plus Londres. Le gouvernement britannique décourage l’utilisation de caméras de surveillance chinoises sur les sites sensibles.

 

Londres est l’une des villes les plus surveillées au monde, avec plus de 73 caméras pour 1000 habitants. Le problème est que la plupart des organismes publics britanniques utilisent des caméras de vidéosurveillance chinoises vendues par les sociétés Hikvision ou Dahua. Une inquiétude qui avait été partagée par certains parlementaires britanniques l’été dernier.

 

Les caméras chinoises ne peuvent plus surveiller les sites britanniques sensibles

Le gouvernement britannique a finalement tranché et décourage aujourd’hui l’utilisation des caméras de ces deux entreprises qui auraient contribué à des violations des droits de la minorité ouïghoure du Xinjiang et qui sont surtout tenues par Pékin à partager leurs données avec le gouvernement chinois. «Les ministères ont donc reçu pour instructions de cesser le déploiement de ces équipements sur les sites sensibles, lorsqu'ils sont produits par des entreprises soumises à la loi sur le renseignement national de la République populaire de Chine», a expliqué le Secrétaire d'État au Numérique, à la Culture, aux Médias et aux Sports, Olivier Dowden au Parlement britannique.

Avant d’être remplacées, les caméras chinoises actuellement en service doivent être déconnectées des réseaux centraux des ministères.

damien bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale