Lundi 23 avril 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le port de Calais : pire que la frontière irlandaise post-Brexit ?

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 12/03/2018 à 10:15 | Mis à jour le 12/03/2018 à 10:52
Calais Brexit

Si la question de la frontière irlandaise préoccupe l’Union européenne, un autre problème passerait – à tort – à la trappe dans les négociations sur l’issue du Brexit, d’après le directeur du port de Calais.

Lors d’une réunion privée organisée mardi au Parlement européen, Jean-Marc Puissesseau a en effet fait part de ses inquiétudes à propos des conséquences du Brexit sur Calais. Dans le scénario qu’il a présenté à Theresa May et à Xavier Bertrand (le président du Conseil régional des Hauts-de-France), le directeur du port de Calais prévoit 50 kilomètres de bouchons du fait des « deux millions de camions contrôlés à Calais », comme le rapporte le Guardian. Xavier Bertrand a rejoint Jean-Marc Puissesseau sur la nécessité d’établir un trafic fluide entre la France et le Royaume-Uni, ce dernier important 70 % de sa nourriture de l’Union européenne. Ce qui fait dire à Puissesseau que les enjeux irlandais sont « dix fois moins importants » que ceux à Calais. « C’est un scénario sombre, mais qui va s’assombrir encore et encore » a-t-il prévenu, implorant les autorités européennes et britanniques de mettre en place des groupes de réflexion et d’écouter les entreprises.

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 CommentairesRéagir

Actualités

ECONOMIE

Le Brexit pourrait coûter bien plus de 39 milliards de livres

Pour le moment, rien n’est acté… et cela risque de durer encore jusqu’à la période de transition post-Brexit. Mais l’agence de surveillance des dépenses du Parlement britannique, le National Audit Off

Que faire à Londres ?

ÉVÉNEMENT

St George’s Day : on vous explique tout

Ce week-end, si vous rencontrez des Anglais en costumes perlés, des drapeaux anglais dans les mains, ne vous méprenez pas ! Ils ne viennent pas soutenir les coureurs et coureuses anglais au marathon d

Sur le même sujet