Des fouilles archéologiques au Nord de Londres déterrent un trésor de la Rome antique

Par Lili Auriat | Publié le 26/11/2021 à 15:20 | Mis à jour le 26/11/2021 à 15:28
Photo : Jean-Pierre Dalbera - Flickr
Archeologue

Une immense mosaïque datant de la Rome antique a été déterrée jeudi 25 novembre dans un champ au Nord de Londres. Une grande découverte pour l’université d’archéologie de Leicester.

 

L’équipe archéologique de l'université de Leicester a découvert une mosaïque romaine illustrant le héros de la mythologie grecque Achille, en plein combat avec Hector pendant la guerre de Troie. Elle a exhumé ce trésor dans le domaine d'un fermier, à environ 160 kilomètres au nord de Londres. La mosaïque, qui a été retrouvée sous des restes humains, mesure 11 mètres de large et près de 7 mètres de haut.

 

D’une « randonnée à travers les champs en famille » à « une incroyable découverte»

L’œuvre d’art a été trouvée par Jim Irvine, dont le père, Brian Naylor, possède la terre. Il a tout de suite informé les autorités de sa trouvaille qui, elles, ont fait venir l’équipe de Leicester. Il explique ainsi que c’est sa « randonnée à travers les champs en famille » qui a conduit à « cette incroyable découverte ». Le terrain de son père est actuellement protégé, le temps que les fouilles se poursuivent.

Ce n’est pas un hasard si c’est l’équipe archéologique de l’université de Leicester qui s’est chargée de ce travail minutieux. Connue pour ses fouilles à succès, elle avait découvert, en février 2013, les vestiges de Richard III, le dernier roi Plantagenêt d'Angleterre, mort sur le champ de bataille à Bosworth. En janvier prochain, cette même équipe devrait entamer des recherches près de la cathédrale de Leicester, dans l'espoir de déterrer des trésors de l’époque médiévale.

 

« La découverte la plus enthousiasmante au cours du siècle dernier »

Ce qui rend cette découverte si incroyable, c’est qu’il s’agit là de la première représentation jamais trouvée au Royaume-Uni des événements racontés par le poète grec Homère dans L’Iliade. John Thomas, directeur adjoint de l'Université de Leicester Services archéologiques et chef de projet sur les fouilles, a déclaré que la mosaïque était « certainement la découverte la plus excitante au Royaume-Uni au cours du siècle dernier ».

Étant donné la rareté de cette trouvaille, le département de la culture, des médias et du sport britannique a accordé jeudi à la mosaïque le plus important statut de protection du patrimoine du pays. C’est donc à présent une infraction pénale pour quiconque d'aller creuser sur le site de la découverte, ou même d’aller y faire de la simple détection de métaux. "En protégeant ce site, nous sommes en mesure d'attendre avec impatience ce que de futures fouilles peuvent nous apprendre sur les personnes qui ont vécu ici il y a plus de 1 500 ans", a expliqué Duncan Wilson, directeur général de l’ONG Historic England.

 

Lili Auriat - Journaliste Londres

Lili Auriat

Lili Auriat, étudiante à Sciences Po Aix, parisienne et passionnée de sport et de voyage.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale