TEST: 2269

À peine libérés, nous voilà déjà presque localement reconfinés

Par Marie Benhalassa-Bury | Publié le 18/05/2021 à 19:15 | Mis à jour le 18/05/2021 à 19:29
Photo : Marcos Paulo Prado - Unsplash
Petit garçon qui pleure

Encore une fois, le variant indien, actuellement toujours en circulation dans le royaume, perturbe l’accalmie des derniers temps. Nos ministres britanniques songent actuellement à reculer d’un pas en réimplantant les confinements locaux.

 

Preuve d’ô combien l’exécutif considère ces pistes sérieusement, le budget pour pallier les potentielles fermetures a déjà été prévu. Ces aides pourraient atteindre £18 000 par établissement. Des véritables montagnes russes émotionnelles en ces temps incertains, qui viennent semer le trouble tout juste au lendemain des réouvertures du 17 mai, et que le mauvais temps ne vient pas nuancer.

Alors que les souches indiennes du coronavirus se multiplient dans le pays, les parlementaires hésitent encore entre cette option, qui reprendrait le système des Tiers, avec dans ce cas le palier 4 (confinement de niveau le plus élevé) de l’année passée, ou bien simplement repousser les échéances du 21 juin à plus tard. Seraient alors remis en cause l’abandon de la distanciation sociale ainsi que les dernières réouvertures programmées.

Une alternative qui coûtera cher dans les deux cas, mais qui s’avère nécessaire selon un Boris Johnson qui « ne souhaite écarter aucune option ».

 

Marie Benhalassa - Journaliste Londres

Marie Benhalassa-Bury

Etudiante à Sciences Po Aix, curieuse de tout, ancienne expatriée à Brighton avant de rejoindre l'équipe de rédaction de Londres
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale