Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2269

L’ambassadrice française au Royaume-Uni absente de la consultation sur l’accord Aukus

Par Lili Auriat | Publié le 20/09/2021 à 13:20 | Mis à jour le 21/09/2021 à 12:52
un sous-marin nucléaire

La France a rappelé ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie pour une consultation au sujet de l’accord Aukus. « Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces » a déclaré le ministre des affaires étrangères français Jean Yves Le Drian.

 

Ce rappel, fait sur la demande du Président Emmanuel Macron, est une grande première vis-à-vis de ces deux pays, notamment pour les États-Unis, alliés historiques de la France depuis la guerre d’indépendance. Dans la même lignée, la France a également annulé une soirée de gala prévue vendredi soir pour commémorer la bataille de Chesapeake Bay lors de la guerre d’indépendance des États-Unis.

 

L’exception britannique

Bien que la France déclare avoir reçu « un coup dans le dos », elle n’a pas demandé la présence de l’ambassadrice française au Royaume-Uni lors de la consultation, alors que celui-ci est partie prenante de l’accord Aukus. Liz Truss, la nouvelle ministre des Affaires étrangères du gouvernement de Boris Johnson, a d’ailleurs défendu l’accord et ses avantages pour le Royaume-Uni. Il « ne nous rendrait pas seulement plus sûrs chez nous, il pourrait également créer des centaines de nouveaux emplois hautement qualifiés » a-t-elle déclaré dimanche.

 

Des relations franco-britanniques vraiment intactes ?

Les relations franco-britanniques semblent donc « rock-solid » comme l’avait annoncé Boris Johnson jeudi dernier. Cependant, Le Drian ne se montre pas aussi rassurant et amical que Bojo lorsqu’il accuse Londres “d’opportunisme permanent .”

Tout n’est donc pas au beau fixe entre les Français et leur voisin britannique, d’autant que le sommet sur la défense prévu cette semaine entre le Secrétaire d’État à la Défense Ben Wallace et son homologue française Florence Parly a été officiellement reporté. L'accord Aukus avait été conclu par la Grande-Bretagne, les États-Unis et l’Australie, en date du jeudi 16 septembre 2021. 

 

Lili Auriat - Journaliste Londres

Lili Auriat

Lili Auriat, étudiante à Sciences Po Aix, parisienne et passionnée de sport et de voyage.
0 Commentaire (s) Réagir