19 septembre 2022 : tout savoir sur les funérailles de la reine Elizabeth II

Par Natacha Marbot | Publié le 18/09/2022 à 18:00 | Mis à jour le 19/09/2022 à 11:03
fleurs en hommage à elizabeth II

Plus de 200.000 personnes sont attendues pour les funérailles lundi prochain de la reine Elizabeth II, décédée le 8 septembre 2022. Londres, en émoi, se prépare.

 

La reine est morte, et le protocole se déroule, réglé comme du papier à musique. La monarchie anglaise ne laissant pas de place au hasard, c’est une grande machine qui se met en place pour célébrer le dernier hommage à la Reine, décédée après 70 ans de règne.

 

panneau géant pour retransmettre les cérémonies pour la mort de elizabeth II

 

À Londres, tout le monde sur le pont

Les chambres d’hôtel se font rares et chères en ce milieu de mois de septembre. Deux raisons à cela : il faut loger les milliers de personnes venant assister aux funérailles de la défunte reine, mais aussi les nombreux membres du personnel de l’organisation et de la sécurité de l’enterrement.

Des restaurateurs aux transports publics, en passant par les différentes plateformes de logements, tous avertissent leurs usagers de possibles ralentissements et leur suggèrent de s’armer de patience pour vivre ce jour solennel dans la quiétude.

 

 

Le lundi 19 septembre sera férié pour les citoyens britanniques et un jour férié fédéral a d’ailleurs été prononcé, suivi par le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande pour les employés fédéraux. "On peut estimer qu'on aura une perte d'activité et une perte de 0,8% du PIB sur le trimestre", a expliqué lundi 12 septembre sur franceinfo Catherine Mathieu, économiste à l'OFCE et spécialiste du Royaume-Uni. Un deuil national de dix jours est observé par la famille royale et les drapeaux resteront en berne jusqu'à la fin. Des écrans géants ont été installés dans les principales villes du royaume pour permettre aux citoyens de suivre à distance les cérémonies. 

Le protocole millimétré des adieux publiques à la Reine

La dernière demeure d’Elizabeth II fut Balmoral, un château qu’elle chérissait particulièrement. Après son décès, elle est restée une nuit au palais royal d’Holyroodhouse, la résidence officielle royale du souverain en Ecosse, puis a rejoint la cathédrale Saint-Gilles. Mardi après-midi, le cercueil a quitté la cathédrale pour l’aéroport d’Edimbourg pour s’envoler à Londres.

Après sa résidence à Edimbourg, le cercueil de la reine est arrivé à Buckingham le 13 au soir pour entamer mercredi 14 septembre la procession grandiose et émouvante le transportant au Westminster Hall, la partie la plus ancienne du Palais de Westminster, construite au XIe siècle. Déposée sur le catafalque, cette plateforme surélevée surveillée sans relâche par des gardes, la défunte Reine fera l’objet du recueillement de ses sujets pendant un peu moins de cinq jours, 24h sur 24.

 

Tout le monde peut venir faire ses adieux à la monarque, moyennant de la patience et une tenue correcte. Il sera également interdit de se prendre en selfie devant le cercueil (fermé) et les visiteurs n’auront le droit qu’à quelques secondes devant la dépouille de la Reine. Vous pouvez trouver des informations pratiques ici. Des centaines de milliers de personnes sont attendues, dans des files d’attente atteignant jusqu’à huit kilomètres. Vous pourrez déposer un bouquet de fleurs à l’extérieur du Palais de Westminster mais pour des raisons évidentes d’organisation et de sécurité, ne pourrez pas le poser au pied du cercueil. 

 

hommages pour la mort de elizabeth II

 

Le programme détaillé du lundi 19 septembre

Lundi 19 septembre au petit matin, le cercueil royal sera transporté de Westminster Hall à l’Abbaye de Westminster, dans l’église même où Elizabeth II avait vécu son couronnement en 1953 et son mariage en 1947. Le cortège devrait être suivi de la famille royale.

L’évènement prioritaire que constituent les funérailles de la reine Elizabeth II fera l’objet de la présence de plus de 500 dignitaires étrangers, dont de nombreuses têtes couronnées. Une partie d’entre eux aura l’honneur d’assister à l’hommage funéraire à l’abbaye de Westminster sur les places assises de la nef et du choeur de l’église. Parmi les personnalités attendues, les présidents américain Joe Biden et français Emmanuel Macron, l'empereur du Japon, Naruhito, ainsi que de nombreux dirigeants des ex-colonies britanniques.

Après le service funèbre, le cercueil de la Reine sera transporté en procession de l'abbaye à Wellington Arch, à Hyde Park Corner, à Londres, avant de rejoindre Windsor en corbillard.

Le cercueil de la Reine fera son dernier voyage dans l'après-midi jusqu'à la chapelle Saint-Georges du château de Windsor. Après un dernier service funèbre, le cercueil de la Reine sera descendu dans la voûte royale avant d'être inhumé dans la chapelle commémorative du roi George VI, située à l'intérieur de la chapelle Saint-Georges. La Reine reposera aux côtés de son époux le prince Philip. Cette chapelle peut d’ailleurs se visiter en dehors des cérémonies officielles.

 

Le prince Charles lisant le discours du Trône au Parlement britannique le 10 mai 2022.
Le prince Charles lisant le discours du Trône au Parlement britannique le 10 mai 2022.

 

Le roi Charles III ne sera pas couronné avant plusieurs mois

Samedi 10 septembre, le nouveau roi du Royaume-Uni, Charles III, a été officiellement investi de sa fonction par le Conseil d'accession au palais Saint-James, à Londres. Cet évènement, cérémonieux et symbolique, ne constitue cependant pas un réel couronnement.

Comme l’explique le site de la famille royale, la très importante cérémonie du couronnement d’un nouveau monarque se déroule dans l’allégresse : elle ne peut donc avoir lieu pendant une période de deuil. L’organisation d’un tel évènement nécessite par ailleurs plusieurs mois. Elizabeth II elle-même n’avait été couronnée que le 2 juin 1953, un an et demi après la mort de son père, le roi Georges VI. La cérémonie aura lieu également dans l’abbaye de Westminster.

Suivrez-vous les funérailles de la reine Elizabeth II ?
Choices
natacha marbot

Natacha Marbot

Natacha Marbot, étudiante rennaise diplômée d’un master de Relations internationale à l’Inalco en 2022, russophone et spécialisée sur l’espace post-soviétique. Elle a rejoint l’équipe de rédaction internationale pour un stage d’avril à juillet 2022
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale